Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Territoires >

EN FINIR AVEC UNE « SECURITÉ CACHE-SEXE »

DSIH, VENDREDI 28 OCTOBRE 2011 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Trop c’est trop ! C’est très synthétiquement la conclusion tirée par le Directeur général de l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) lors des récentes Assises tenues à Monaco. Le « Manifeste sur la sécurité » que publie la Fédération LESISS confirme cette analyse. Il formule une série de recommandations concrètes pour sortir, dans le domaine des systèmes d’information de Santé, d’une quinzaine d’années d’immobilisme feutré.

Lors des Rencontres parlementaire sur les systèmes d’information de santé tenues le 12 octobre, au cours desquelles LESISS a exprimé le point de vue de ses adhérents, le député Pierre Lasbordes a rappelé que ces technologies « constituent un levier de croissance déterminant pour notre pays et participent à l’excellence de notre système de soins ».
Evoquant l’un des principaux leviers pour débloquer les freins qui maintiennent la France, en matière de systèmes d’information de santé, dans les profondeurs du classement international, le parlementaire spécialiste du sujet a clairement identifié « la sécurité et la protection des données personnelles ».
Partageant pleinement cette analyse, le Manifeste LESISS trace 5 pistes de réflexions et d’actions : les TIC santé constituent un enjeu stratégique aux plans économique et social ; leur appropriation par les utilisateurs suppose un espace de confiance adapté aux besoins réels des acteurs de terrain ; l’approche décrétale qui entretient l’immobilisme doit céder le pas à la concertation ; en matière de sécurité les facteurs de risques sont plus souvent humains que techniques ; une approche volontariste doit conduire à dégager les moyens appropriés – ils existent sans recourir à l’impôt ! – pour réconcilier promesses et résultats.
En ces temps d’examen de PLFSS dans un contexte budgétaire hypertendu, il serait judicieux que les parlementaires des deux Chambres prennent en compte le levier stratégique que constituent les systèmes d’information pour réconcilier l’économique et le social. La Fédération LESISS se tient à cet égard à leur disposition pour apporter son expertise.
Notre système de santé et pour le médico-social a besoin de technologies d’information performantes et sécurisées pour ne pas perdre pied. Bâtissons-les. Ensemble.

sécurité, tic, lesiss, national, anssi