Vous êtes dans : Accueil > Actualités > >

L’Auvergne a choisi sa plateforme de téléconsulation !

DSIH, VENDREDI 26 JUILLET 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

En réponse à ses priorités de santé, l’ARS d’Auvergne et le GCS SIMPA dotent la région de sa plateforme de télémédecine avec deux projets prioritaires : l’accident vasculaire cérébral (AVC) et la gérontologie.

 

 

GCS SIMPA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) Système d’Information Médicale Partagée en Auvergne (SIMPA)*, qui accompagne et facilite, à la demande de l’ARS d’Auvergne, la mise en oeuvre de projets de e-santé en Auvergne, a notifié aux prestataires Orange, Covalia et Almerys, qu’ils étaient retenus dans le cadre d’un appel d’offre lancé en décembre dernier.

 

Le programme régional de télémédecine trouve ainsi une concrétisation pour deux des axes prioritaires (développer la télémédecine pour accélérer la prise en charge des AVC et favoriser l’accès aux soins pour les résidents des EHPAD et des structures médico-sociales) fixés par le directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) d’Auvergne Monsieur François DUMUIS, en lien avec l’agence des systèmes d’information partagés (ASIP) de santé.

 

Cette plateforme de télémédecine va permettre de faire de la téléconsultation sur différents axes de coopération médicale : traitement de l’AVC aux urgences, téléconsultation gériatrique en EHPAD, téléconsultation psychiatrique, dermatologie…

 

Cette dernière s’articulera autour d’un « télé dossier » chez un hébergeur de données de santé, sur lequel sont paramétrés des flux de données adaptés aux différents cas de téléconsultation. Orange est en charge de la maitrise d’oeuvre, l’hébergement et le réseau ; Covalia est l’outil de gestion du dossier et de la visio ; Almerys intervenant pour la télémesure.

 

Deux projets doivent débuter cette année intégrant la plateforme :

 

-traitement de l’AVC depuis les services d’urgence équipés d’imagerie en coupe avec les unités neurovasculaires (UNV) du CHU ou du Centre Hospitalier de Vichy. Le déploiement se fera sur tous les services d’urgences potentiels en liaison avec ces deux UNV ;

 

- coordination gérontologique aidée par la télémédecine (COGERT) dans le but de procéder à des consultations depuis des structures médico-sociales par le Géronto-pôle interhospitalier clermontois. Après plusieurs mois de travaux réunissant l’ASIP Santé, l’ARS d’Auvergne, le GCS SIMPA, les établissements de santé concernés et les professionnels de santé, la plateforme est désormais officiellement mise en marche. Le démarrage des sites pilotes (Géronto-pôle interhospitalier clermontois, EHPAD de l’Hôpital Nord pour COGERT ; urgences du CH de Vichy et l’UNV du CHU pour le traitement de l’AVC) est prévu pour septembre 2013.

 

L’ARS d’Auvergne aura consacré 545 000 € à cette opération en 2013.

 

* Créé en 2010, le GCS SIMPA est le relais opérationnel pour la mise en oeuvre des projets de e-santé en Auvergne. Il a vocation à fédérer les initiatives et les acteurs de télésanté et assurer la cohérence des solutions mises en oeuvre. Il est la maitrise d’ouvrage de l’Espace Numérique Régional de Santé (ENRS). Le GCS est porté stratégiquement par l’Agence Régionale de Santé (ARS) Auvergne, suit et participe à la promotion des recommandations de l’Agence des Systèmes d’Information Partagés en Santé (ASIP Santé).

 

Contact presse :

GCS SIMPA - Sylviane Piedallu, chargée de communication Tél. 04 73 31 87 34 - Mail : s.piedallu@simpa-telesante.org

GCS SIMPA Parc Technologique La Pardieu - 24 allée Evariste Galois - 63170 Aubière Tél. 04 73 31 41 88 - Mail : contact@simpa-telesante.org

gcs, ars, télémédecine, avc, vasculaire, ehpad, asip, covalia, e santé, chu, orange healthcare, interhospitalier, urgences