Vous êtes dans : Accueil > Actualités > >

Le Centre Hospitalier de Sens supervise son système d’information et objective son taux de disponibilité grâce à POM Monitoring

DSIH, JEUDI 05 SEPTEMBRE 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le Centre Hospitalier de Sens s'appuie sur POM Monitoring pour superviser l'ensemble de son système d'information, offrir une meilleure qualité de service aux utilisateurs, et objectiver le taux de disponibilité de ses applications dans le cadre du programme Hôpital Numérique.

 

 

logo POM

 

 

 

 

 

 

Exosec, éditeur de solutions de pilotage de la qualité de service du système d’information, annonce que le Centre Hospitalier de Sens a déployé sa solution de supervision POM Monitoring, pour surveiller l’état de santé de son système d’information (virtualisé à 90%), améliorer la qualité de service aux utilisateurs et objectiver son travail.

 

L'accompagnement métier, priorité numéro 1 de la DSI du CH Sens Avec près de 700 lits répartis sur quatre sites et 1 400 employés, le Centre Hospitalier de Sens est l'établissement MCO (Médecine-Chirurgie-Obstétrique) pivot du système de santé du nord icaunais. Ses médecins, personnels paramédicaux et administratifs s'appuient de plus en plus sur l'informatique pour assurer quotidiennement leurs missions. La priorité de la DSI, composée de 8 personnes généralistes (ponctuellement complétée de prestataires externes), est de faire évoluer en permanence le système d’information pour qu’il réponde aux besoins métiers et aux obligations réglementaires : amélioration de la prise en charge des patients, déploiement des nouvelles technologies de soins, accès au dossier informatisé du patient au sein de l’établissement ou depuis des sites distants, etc. En parallèle, elle doit garantir la disponibilité du système d'information 24h/24 et 7j/7, afin de permettre au personnel hospitalier d’assurer la permanence des soins et d’accueil. « Compte tenu de la taille réduite de la DSI, les aspects techniques doivent être le moins chronophage possible. Et ceci, dans un contexte où les environnements ne cessent d'évoluer : nouvelles applications, nouvelles versions d’OS, virtualisation, etc. », explique Saber Aloui, Directeur Adjoint en charge des Systèmes d’Information du CH de Sens.  

 

Une solution de supervision simple à mettre en œuvre et à utiliser En décembre 2012, la DSI du CH Sens décide ainsi de s’équiper d’une solution de supervision pour surveiller l’état de santé de son SI, composé notamment d’une centaine d’applications (hébergées sur 75 serveurs et virtualisées à 90%), de 650 postes de travail, 140 tablettes et 250 imprimantes. Un outil également destiné à anticiper les dysfonctionnements, « afin de ne plus en être alertés par les utilisateurs eux-mêmes », poursuit Saber Aloui. Outre ces objectifs internes, l'adhésion au programme Hôpital Numérique -pour le développement et la modernisation des systèmes d'information hospitaliers- a également participé à la décision : « nous devions justifier d’un moyen objectif d’évaluation du taux de disponibilité des applications », précise le Directeur Adjoint. La DSI du centre hospitalier se met alors à la recherche d’une solution de monitoring. Compte-tenu du budget limité, elle se tourne naturellement vers des solutions open source : « Toutes les solutions envisagées, dont Nagios, étaient complexes à mettre en œuvre et gérer d'une part, et se contentaient de supervision basique d'autre part », souligne Saber Aloui. Conçue à partir d’un socle Nagios, POM Monitoring est retenue pour sa simplicité de déploiement et d’utilisation, mais également pour ses tableaux de bords sur les performances applicatives, ergonomiques et faciles à comprendre, y compris pour des utilisateurs non informaticiens.  

 

Des éléments concrets et objectifs d'évaluation de la qualité de service La DSI du CH Sens disposait déjà d’un inventaire des équipements matériels, d'infrastructure et réseaux à mettre en supervision : la mise en production de POM Monitoring, sur une machine virtuelle interne, et son paramétrage, via un simple tableur, n’ont pris que quelques jours. La reconstitution des chaînes de liaison applicatives a également été rapide à réaliser. « Désormais, nous disposons d’une cartographie exhaustive et précise de notre système d'information, qui facilite sa préhension par les nouveaux arrivants et les prestataires de la DSI, et accélère la détection des incidents », poursuit le Directeur Adjoint. Ces vues synthétiques et les alertes en temps réel permettent désormais à l’équipe informatique du centre hospitalier de corriger la majorité des dysfonctionnements, avant même que les utilisateurs n’appellent le support. En outre, les tableaux de bords de POM Monitoring, sur les taux de disponibilité et les performances des applications, contribuent à objectiver et à valoriser le travail de la DSI dans le cadre du programme Hôpital Numérique et vis-à-vis des utilisateurs : « nous allons bientôt publier dans l’Intranet des vues sur les performances applicatives pour les différents services de l’hôpital : taux de disponibilité pour le dossier patient, les prescriptions, l’imagerie médicale, la DRH, l’économat… », ajoute Saber Aloui. Enfin, afin d’assurer la haute disponibilité de son SI, le CH Sens est en train de mettre en place un second datacenter : en reconstituant précisément les liens de dépendances entre les différents composants des chaines applicatives, POM Monitoring a aidé la DSI à concevoir son PRA, qui va être orchestré en fonction de la criticité de chaque application. « Un effet de bord que nous n’avions pas anticipé, mais qui s’avère extrêmement positif. », conclut Saber Aloui.

 

A propos d’Exosec

 

Exosec est éditeur de solutions de pilotage de la qualité de service du système d’information. Sa gamme de solutions POM est conçue pour aider les entreprises à exploiter et optimiser leurs plateformes informatiques. Elle leur permet d’améliorer les performances et de garantir la disponibilité de leurs applications métiers, que ces dernières soient exploitées en interne ou externalisées. La gamme POM se décline sous forme de solutions logicielles de monitoring modulaires, complétées de services d’accompagnement ponctuels ou récurrents. Créée en 2002 et basée à Jouy-en-Josas (78), la société est fortement impliquée dans la communauté open source. Elle fait notamment partie du groupe de travail Logiciels Libres du pôle de compétitivité SYSTEM@TIC Paris-Région. Elle est également membre de l’AFDEL. www.exosec.fr  

 

Contacts presse

 

ANJUNA - Elodie Cassar

elodie.cassar@anjuna.fr

Tel: +33 9 64 15 31 27

GSM: +33 6 80 53 82 94

 

EXOSEC - Christophe Pouillet

cpouillet@exosec.fr

Tel: +33 1 30 67 60 65

hospitalier, numérique, dsi, applicatives, logiciel, patient