Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Territoires >

Expérience sur la route du DMP

DSIH, SAMEDI 29 OCTOBRE 2011 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La Picardie est l’une des régions de France où l’arrivée du Dossier Médical Personnel (DMP) a été précédée par la création d’un dossier régional expérimental : le Dossier Santé Picardie (DSP). Depuis l’année 2008, ce projet a permis l’adhésion des professionnels de santé libéraux et hospitaliers sur cette approche de partage d’information : près de 146 000 dossiers ont été créés !

Cette expérimentation réussie, le GCS e-Santé Picardie, instance de coordination du système de santé régional, a lancé le déploiement du DMP en région picarde depuis le 18 avril 2011.


Une approche pragmatique par bassin de santé
D’envergure nationale, le projet DMP a notamment vocation à permettre aux professionnels de santé d’accéder au contenu du dossier médical d’un patient à partir de n’importe quel point du territoire. Cette nouvelle approche nationale de la pratique médicale, fondée sur la culture de partage et de la communication, dans le respect de la liberté et du droit à l’information du patient, est confrontée à la réticence humaine au changement.
En région Picardie, le déploiement de l’outil DMP est pensé à travers une approche géographique définie sur les bassins de santé, autour de centres hospitaliers et avec l’adhésion de la médecine libérale installée. Cette démarche permet une conduite du changement autour du patient, en privilégiant la relation avec les professionnels de santé et établissements de soins de proximité.


L’indispensable sensibilisation des professionnels et patients
Le DMP ne remplace en rien le dossier métier du professionnel de santé ; il constitue simplement un outil de coordination et de partage d’informations médicales d’un patient entre les différents professionnels et équipes de soins habilités. Ce point essentiel suscite beaucoup de questions et le spectre du « Big brother is watching you » freine l’usage du DMP. La sensibilisation, l’explication et la formation sont incontournables pour lever ce handicap.
Pour pérenniser la démarche, des actions de formation et d’accompagnement à la création de DMP sont organisées et ciblent les centres hospitaliers régionaux. Le transfert de compétences et le suivi rapproché sur le terrain sont menés auprès de membres du personnel, futurs référents DMP dans leur structure.
Des brochures d’information initiées par l’ASIP Santé sont diffusées et expliquées aux patients et aux professionnels de santé pour une communication complète et adaptée.
Chaque patient peut ainsi demander la création de son dossier personnel, qui lui est accessible et dont il a la libre charge.

Une vigilance de tout instant
Le déploiement du DMP se confronte aujourd’hui à de nombreuses embûches sur le terrain, qui ont conduit à une véritable mobilisation des acteurs participant à cette expérience et à la mise en place de différents dispositifs :
- Développement par l’ASIP Santé d’une nouvelle version de l’outil de diagnostic pour faire face aux difficultés techniques d’installation du web-DMP,
- Un accompagnement de proximité pour lever la réticence des acteurs de santé, due à une visibilité limitée de l’outil et de son intérêt général,
- Une mise en capacité progressive des centres hospitaliers et la préparation des conditions nécessaires d’appropriation de l’outil par tous les intervenants (accueil, secrétaires médicales, corps médical).
Multiplicité d’acteurs, de préoccupations, de questions… Toutes les conditions sont réunies pour faire du déploiement du DMP un vrai projet !


De l’expérience vers l’usage
À travers ces obstacles, le projet de déploiement mené en région Picardie a le mérite d’identifier les besoins réels en matière de santé, de définir les attentes précises des acteurs et de relever les lacunes et les opportunités du système de santé partagé. Il permet d’éclairer l’arrivée du DMP dans un système de santé français en pleine mutation et d’appréhender l’investissement nécessaire pour un ancrage efficace du réseau partagé.

Par Didier Badaire
Président
ADYLIS Conseil

dmp, gcs, e santé, ars, hospitaliers, dossier médical, dossier médical personnel, patient, national, pra, formation