Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

D’Edisanté à l’Edess : l’ouverture des échanges à l’espace social

DSIH, MARDI 21 JANVIER 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

A l’occasion de son assemblée générale, le 22 janvier, l’association Edisanté devrait acter une extension de son activité au domaine du médico-social. 

 

Créée en 1992 pour développer et promouvoir les échanges de données informatisés dans le secteur de la santé et de l’assurance maladie, Edisanté compte aujourd’hui 25 membres, de tous horizons : établissements de soins, organismes de protection sociale obligatoire et complémentaire, industriels, associations de patients. A partir de 2007, elle a commencé à accueillir les acteurs de la dépendance et du service à la personne, conseils généraux notamment.

 

Comme le souligne son délégué général, Norbert Paquel, « dans tous les pays, la fusion du "cure" et du "care" commence de s'organiser. Les frontières entre l'hôpital, le domicile, la maison de retraite s'estompent, comme le font celles entre la prévention, le soin, l'assistance aux personnes en perte d'autonomie. » Soucieux d’accompagner le développement des échanges liés aux besoins de coordination, entre tous types d’acteurs, Norbert Paquel fait évoluer Edisanté en choisissant un nouvel acronyme : Edess pour Echange de données dans l'espace sanitaire et social.

 

Parmi les principaux chantiers de l’association, on peut en effet citer ESPPADOM (Harmonisation des échanges financeurs / prestataires pour les services au domicile aux personnes en perte d’autonomie), soutenu par la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie).

 

D.L.

(1)   http://www.edisante.asso.fr