Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Equipements >

Diagnostiquer une pathologie par l'analyse de l'air expiré

DSIH, MARDI 21 JANVIER 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Un nouveau dispositif médical électronique sera bientôt mis au point au sein d'un nouveau laboratoire international associé. Ce matériel pourra diagnostiquer l'hypertension artérielle pulmonaire d'un patient, simplement en analysant les composants chimiques de l'air qu'il expire.

Une équipe de chercheurs internationaux est en train démarrer un projet de mise au point d'un nez électronique, qui sera capable de différencier les signatures olfactives de certaines maladies en analysant l'haleine des patients.

 

Un nouveau Laboratoire International Associé

L'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) et le Russel Berries Nanotechnology Institute  (RBNI) d'Israël ont en effet signé, le 17 décembre 2013, un accord de partenariat en vue de la création d'un laboratoire International Associé (LIA). Grâce à cette association, les chercheurs de deux laboratoires spécialisés, l'un dans l'Hypertension Artérielle Pulmonaire (HTAP), l'autre dans les nanotechnologies, pourront mutualiser leurs travaux afin de produire un instrument permettant de détecter les symptômes de l'HTAP.

 

Analyser l'air expiré pour diagnostiquer l'hypertension artérielle pulmonaire

Le projet NA-NOSE pour HTAP se propose de créer un instrument pouvant mesurer, dans un échantillon d'haleine d'un patient, les différences de composition chimique s'il est sain, ou s'il est atteint d'HTAP, une pathologie qui entraîne, entre autres, un défaut d'oxygénation du sang artériel. Le diagnostic d'une telle maladie se fait aujourd'hui aux moyens d'une échographie cardiaque et d'une épreuve d'effort, ce qui mobilise des moyens humains qualifiés et génère de la l'attente pour pour la prise d'un rendez-vous. Le nez électronique pourra, instantanément, déceler la maladie dans un cadre clinique, en effectuant une séparation chromatographique de l'air expiré.

BB

artérielle, patient, pathologie, national