Vous êtes dans : Accueil > Actualités > >

Médibase Systèmes présente «vieviewer» La visionneuse du dossier médical informatisé, nouvelle génération

DSIH, MARDI 25 FéVRIER 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L'éditeur de OSOFT, progiciel médical très présent auprès des médecins spécialistes, dévoile vieviewer, sa nouvelle interface de visualisation, production et analyse d'information médicale. Lors d'une conférence de presse, organisée sur une péniche à Paris, Javad Djavahery fondateur et président de MEDIBASE explique, devant un parterre de journalistes et professionnels de santé, la genèse et les intérêts de ce nouveau produit.


Notre objectif: imaginer le système d'information des médecins pour les années à venir.

«Il y a deux ans, nous avons initié un programme de recherche et développement avec comme objectif d'imaginer le système d'information des médecins pour les années à venir.», explique Javad Djavahery en guise d'introduction. «Cette démarche était motivée par plusieurs constats majeurs : Tout d'abord, l’interconnexion des systèmes (cabinets de praticiens, laboratoires d'analyse, imagerie, messagerie sécurisée, DMP,…) a créé un accroissement important d'information et une surcharge cognitive au niveau des dossiers médicaux. Ensuite, nous entendons souvent les médecins accuser les systèmes d'information d'être inadaptés à leur pratique. Et puis, il faut admettre que le niveau de la participation des médecins aux SIH reste très faible.» 

 

L'ancienneté de certains de nos sites remonte à plus de 12 ans, avec plusieurs dizaines de médecins utilisateurs, des millions de documents, des centaines de milliers de prescriptions, bilans et comptes rendus.

A la question de «Pourquoi MEDIBASE s'est senti investi de cette mission ? », M. Djavahery répond : «OSOFT est un vieux compagnon des médecins en France. L'ancienneté de certains de nos sites remonte à plus de 12 ans, avec plusieurs dizaines de médecins utilisateurs, des millions de documents, des centaines de milliers de prescriptions, bilans et comptes rendus. Nous y trouvons des dossiers avec plus de 350 documents, autant dire inexploitables dans leur totalité


L'interface présente un axe de temps sur lequel le contenu d'un dossier médical, assez complexe, est dispatché. 

Avant de lancer vieviewer, Javad Djavahery prévient : «Vous allez être perturbé pendant quelques minutes, puis vous allez voir, tout devient naturel.» En effet, « étonnant » est le moins qu'on puisse dire pour qualifier ce qui s'affiche à l'écran. L'interface présente un axe de temps sur lequel le contenu d'un dossier médical, assez complexe, est dispatché. L'échelle de cet axe de temps s'adapte au nombre d'évènements. Dans l'exemple choisi, une admission aux urgences en 2001, puis quelques documents témoignant des consultations spécialisées, et en 2003 une première hospitalisation pour un motif digestif. Ainsi sont affichés tous les évènements, accouchement, hospitalisations, données signalétiques, antécédents, facteurs de risque, même les données provenant du DMP.

«Le dossier médical est ainsi transformé en une image facile à comprendre, grâce au temps qui est matérialisé.», précise M.Djavahery.

 

Chaque document ou information, représenté par un objet graphique identifiable peut être déplacé sur l'écran, son contenu peut être consulté, imprimé ou bien réédité. La manipulation semble simple et de petites animations, un peu façon «jeu vidéo » ajoutent à la fluidité de l'interface.

 

En haut de l'écran, la présence d'une série de filtres facilite la lecture du dossier. La fonction zoom peut modifier la précision du temps jusqu'à une échelle journalière, voir même d'horaire. Et pour terminer, monsieur Djavahery prétend que cet outil est "intelligent". 

«L'outil de demain ne doit pas seulement se contenter de produire et restituer l'information médicale, il doit aussi aider le médecin à l'analyser et la comprendre.»


vieviewer enregistre la topographie du dossier pour chaque utilisateur, de plus, il mémorise ses gestes dans son moteur de raisonnement interne, qui, après un certain nombre d'occurrences est capable d'anticiper les gestes et représenter le dossier au goût du médecin utilisateur."

 

«L'outil de demain ne doit pas seulement se contenter de produire et restituer l'information médicale, il doit aussi aider le médecin à l'analyser et la comprendre.»

Le troisième volet du brevet qui protège vieviewer est consacré à l'intelligence embarquée dans la solution. «Nous avons travaillé avec le laboratoire de recherche lip6 et nous avons même capturé l'un de leurs docteurs en intelligence artificielle, qui occupe désormais le poste de directeur de recherche chez MédiBase, afin de mener à bien ce projet qui apportera les fruits de ce qu'on appelle de l'ingénierie de la connaissance pour le monde de l'informatique médicale». 

dossier médical, dossier médical informatisé, production, medibase systemes, médecins, dsih, progiciel, dmp, pra