Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Territoires >

Evaluer les bénéfices des SIH

Damien Dubois, LUNDI 17 MARS 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La Direction générale de l'offre de soins a annoncé la semaine dernière le lancement de deux programmes de recherche d’évaluation des bénéfices des SIH dans la production de soins et de promotion de la recherche française dans ce domaine.

Ces deux initiatives, lancées dans le cadre du programme Hôpital numérique, sont pilotées par l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP). Leur objectif est d’évaluer « l’impact des systèmes d’information sur la qualité des soins, les conditions de travail et l’efficience économique et opérationnelle du système de santé dans les établissements et aux interfaces avec le secteur ambulatoire ».

Un premier programme, baptisé e-SIS, est piloté par le centre Léon-Bérard et le groupe d’analyse et de théorie économique (GATE, CNRS) en partenariat avec plusieurs acteurs régionaux (la HAD Lyon soins et santé, les hospices civils de Lyon, l’école des Mines de Saint-Etienne, le Technopole Alpes, santé à domicile et autonomie, l’institut de formation et de recherche sur les organisations sanitaires et sociales). Il porte sur l’impact des systèmes d’information sur la prise en charge hospitalière, l’hospitalisation à domicile, le parcours du patient, la performance et le pilotage stratégique.

Le second, UPRES, est piloté par l’AP-HP en lien avec de nombreux acteurs (CHU de Rouen, de Lille et de Nice, Inserm, le laboratoire Evalab du CHU de Lille, le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc) et le centre de gestion scientifique de l'école des Mines de Paris). Il porte sur l’impact de l’informatisation du circuit des examens de biologie et d’imagerie, l’impact de l’informatisation des documents de sortie du patient et la mesure de l’impact organisationnel de la mise en place du dossier patient informatisé.

La restitution finale des résultats est attendue début 2017. Des résultats intermédiaires s’échelonneront d’ici là pour permettre à l’ANAP de mettre en place des outils opérationnels (modèles de processus, cartographie des points de mesure d’indicateurs, guides méthodologiques…) et d’établir un cadre commun de référence.

sih, informatisation, biologie, sis, production, motion, patient, chu