Vous êtes dans : Accueil > Livres Blancs SIH

La reconnaissance vocale en radiologie : un atout pour la qualité des soins et la productivité

NUANCE HEALTHCARE, NOVEMBRE 2012 : L’adoption de la reconnaissance vocale par les radiologues français s’amplifie. Si elle reste moins répandue que dans le reste de l’Europe, sa diffusion s’est toutefois accélérée en France ces dernières années : on constate en effet que les deux tiers des utilisateurs ont moins de trois ans de pratique de la reconnaissance vocale, d’après une enquête réalisée par la société Nuance Healthcare.

reconnaissance-vocale-radiologie Une large majorité des radiologues interrogés dans le cadre de cette enquête se dit motivée par la possibilité de réduire le délai de production des comptes rendus. Les résultats sont au rendez-vous : les comptes rendus sont désormais disponibles en moins d’une heure pour les trois quarts des radiologues sondés. Ce sont d’ailleurs les médecins radiologues eux-mêmes qui, dans la plupart des cas, choisissent d’acquérir la technologie de reconnaissance vocale. Et ils s’en déclarent aujourd’hui satisfaits (à 67%). Ils en retirent un meilleur confort de travail et une plus grande sérénité du fait que leurs comptes rendus se révèlent plus complets, moins susceptibles d’erreurs, et associés de façon fiable aux images. Les utilisateurs témoignent : « il ne serait plus concevable de s’en passer ! ».

Plus de la moitié des radiologues adeptes de la reconnaissance vocale continue à confier la finalisation des comptes rendus aux secrétariats ; mais ils admettent que l’adoption de la technologie contribue à donner plus de temps aux secrétaires pour l’accueil du patient et à améliorer les relations médecins/ secrétaires. Ils apprécient également de gagner en autonomie quand ils doivent assurer les examens la nuit, en l’absence du secrétariat.
Télécharger le livre blanc
VIDAL