Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

e-santé : un défi de compétences pour la branche informatique

DSIH,D.L, MARDI 30 SEPTEMBRE 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Les projets de e-santé lancés par le secteur public constituent autant d’enjeux de développement des compétences pour les salariés et les entreprises des TIC. 

C’est une approche que l’on a tendance à occulter mais qui vient d’être mise en lumière à l’occasion d’une étude réalisée par l’OPIIEC (1). L’Observatoire s’est en effet intéressé à l’incidence du développement du numérique dans deux secteurs publics – la santé et l’éducation - sur l’emploi et les formations dans les métiers de la branche Informatique-Ingénierie-Etudes-Conseil. Il en ressort un rapport qui caractérise les transformations de modèles opérationnels, sur la base de dix études de cas (2), qui analyse les opportunités de nouveaux rôles pour les acteurs de la branche et qui identifie les besoins en compétences et en formations.

Les études de cas mettent en évidence la complexité et le degré de risque attachés aux projets. Le rapport souligne que de nouvelles formes de coopération entre Etat et industriels se manifestent, qui font émerger de nouvelles pratiques pour les entreprises, notamment en matière de contractualisation. Il fait également apparaître une typologie des compétences : soit totalement nouvelles, allant jusqu’à la création de nouveaux métiers ; soient déjà existantes, mais qui méritent d’être développées et sécurisées ; soit des compétences liées à la technologie, qui nécessitent donc une mise à niveau régulière.

L’étude de l’OPIIEC se traduit par des conseils en matière de stratégie de développement des compétences pour les entreprises ainsi que par la structuration de fiches de préconisations de formation. Elle fait également le constat d’un besoin croissant de profils hybrides, tout particulièrement pour les dimensions juridique, financière et d’évaluation des projets.

Une lecture indispensable pour les entreprises des TIC qui commencent seulement à se frotter au secteur de la santé avec l’idée qu’il s’agirait d’un Eldorado ! A conseiller bien sûr aussi aux apprentis ingénieurs en e-santé.

(1)  Observatoire Paritaire des métiers du Numérique, de l’Ingénierie, des Etudes et du Conseil http://www.fafiec.fr/80-l-observatoire-opiiec/etudes/metiers-du-numerique/226-etude-modeles-incidences-usage-num-services-administration.html

(2)  Dont cinq études de cas en santé : Comedi-e, Apnée du sommeil, Cardiauvergne, Région sans film, Orasean (au Pays Basque Espagnol, lire DSIH, avril 2013)

numérique, e santé, tic