Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Les ambitions d’Asten Santé dans la télémédecine avec H2AD

DSIH, LUNDI 07 SEPTEMBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Entretien avec Nathalie de La Villemarqué, présidente du directoire

« La télémédecine a du sens pour les patients chroniques », souligne d’emblée Nathalie de La Villemarqué, interrogée sur les motivations du groupe Asten Santé, actionnaire de longue date, à travers ses structures,de la société spécialisée en télémédecine H2AD. Présidente du directoire, elle n’hésite pas afficher les ambitions de développement de ce groupe qui rassemble, depuis 2013, des prestataires de santé à domicile (PSAD) historiquement issus du monde associatif : « Il nous est rapidement apparu que nous ne pourrions pas faire face en restant isolés. Nous visons désormais une couverture nationale avec une augmentation de chiffre d’affaires des 65 millions d’euros actuels à 100 millions à l’horizon 2016-2017. » Dès cet automne, une nouvelle organisation devrait donc rejoindre les quatre PSAD qui se sont engagés dans cette stratégie de croissance (Adir assistance, Aliseo, Sadir assistance et S2A Santé, auxquels s’ajoute la société BlueSom[1]) avec le soutien des sociétés d’investissement Gemmes Ventures et Salvepar.

Synergie PSAD / télémédecine

La synergie entre la prestation de santé à domicile et la télémédecine prend forme avec l’organisation de réunions avec les médecins des conseils de surveillance des sociétés du groupe. « Nous devons réfléchir avec les équipes médicales et concevoir les programmes de télémédecine qui répondent à leurs besoins, à leurs projets médicaux », précise la présidente du directoire. L’affiliation de H2AD, dont le groupe est maintenant actionnaire à 80%, devrait faciliter les choses. « Nous allons nous appuyer sur son expertise, ses équipes et compétences, sans oublier son agrément pour l’hébergement de données ». Ce qui ne veut pas dire, comme le reconnait Nathalie de La Villemarqué, que le développement de la télémédecine ira de soi. « De nombreux freins subsistent encore. A commencer par le financement. Il faut continuer à démontrer que le suivi à distance améliore la qualité de la prise en charge, passer par une étape de recherches et d’études avant d’imaginer pouvoir développer ces solutions en routine dans nos sociétés  ».

Confiance

Pour H2AD, précurseur des solutions de télésanté en France, l’appartenance au groupe Asten Santé favorise les projets de développement, comme le souligne Jean-Michel Souclier, son directeur général. « Elle donne confiance, rassure les partenaires éventuels et les organisations qui sont à l’origine des appels d’offre », se félicite Nathalie de La Villemarqué qui précise viser une industrialisation des solutions de télémédecine dans les 5 ans. Entre temps, elle compte sur les effets de la prochaine loi de modernisation du système de santé qui devrait donner un coup de fouet aux actions de coordination autour des patients. Les PSAD devraient, à ses yeux, en profiter pour faire connaitre – reconnaître – leurs activités, voire envisager d’y tenir un rôle. Elle suit également avec attention l’évolution du dossier de la télé observance dans le traitement des apnées du sommeil[2]. H2AD s’y est largement impliqué en développant un dispositif de télésuivi fait pour s’adapter à tous les types d’appareils à PPC (pression positive continue) du marché.

A propos de H2AD

Créée en 2004, H2AD est une organisation médicalisée de télésanté et télémédecine opérant sur le secteur du maintien à domicile et du suivi à distance des maladies chroniques et de la perte d’autonomie. Elle mutualise le savoir-faire en recherche et développement de ses 40 collaborateurs, ingénieurs et médecins, pour offrir une organisation et des solutions opérationnelles de télémédecine 24/7. L’expertise d’H2AD permet d’acquérir, de traiter, partager et héberger des données de santé 24h/24 à l’aide d’un chaînage humain, logistique, médical et sécurisé, grâce à une plateforme médicalisée de régulation, de coordination et de conseils médicaux. H2AD est agréée «Hébergeur de données de santé à caractère personnel» par le ministère de la Santé.  

http://www.h2ad.net/ 

Contact : Camille DESMOULIN : +33 (0)4 77 53 58 70 / rp-presse@h2ad.net   

 


 

[1] Spécialisée dans les orthèses d’avancée mandibulaire. www.bluepro.pro/fr 

[2] Rappelons que le Conseil d’Etat a annulé les arrêtés mettant en place la téléobservance et son remboursement conditionné à une condition d'utilisation effective par le patient

télémédecine, h2ad, médecins, données de santé, télésanté