Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

MonSisra facilite l’usage des services e-santé en Rhône-Alpes

DSIH, Guillaume Bouvy, LUNDI 30 NOVEMBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La soirée consacrée à PASCALINE en Rhône-Alpes (lire*) a été l’occasion de faire le point sur les services de la plate-forme Sisra, et notamment le dispositif Zepra.

Le GCS SISRA[1] assure le développement des systèmes d’information partagés de santé et de l’e-santé en Rhône-Alpes. 70 structures en font partie, établissements de santé publics et privés, EHPAD ou encore SSR (soins de suite et de réadaptation). Une nouvelle étape a été franchie depuis un peu moins d’un an avec le lancement de MonSisra, application qui permet à un professionnel de réceptionner des messages Zepra et de les intégrer en toute simplicité dans son propre logiciel de gestion de cabinet. Le service assure également une authentification unique pour tous les services Sisra (services qui sont présentés sur https://www.sante-ra.fr/services/).

Le dispositif Zepra (c'est-à-dire Zéro Papier en Rhône-Alpes) est un service de dématérialisation des échanges, simple, sécurisé et mis à disposition gratuitement. Il répond à un besoin réel et quantifiable : 80 000 documents sont échangés en moyenne par mois par plus de 9000 utilisateurs. Il vise l’objectif de dématérialiser 100% des lettres de sortie de l’hôpital. 

« MonSisra va au-delà de Zepra et compte déjà 300 utilisateurs dans la région, indique Hervé Spacagna, directeur de projet en délégation de maîtrise d’ouvrage auprès de l’ARS. Demain, il pourra aussi être facilement opérationnel pour communiquer avec les outils nationaux. L’avantage étant que le médecin n’a plus besoin de carte CPS et qu’avec la lecture de la carte Vitale, il pourra accéder à l’ensemble des donnés du parcours de soin du patient ».

Autre avantage de la plateforme : disponible aussi bien sur Windows que sur Mac, MonSisra peut également être téléchargé sur smartphone et tablette. « L’émetteur n’a pas à se soucier du support utilisé. Tout est en ligne et, d’ici 2016, il sera possible d’y accéder hors connexion, pour envoyer des documents en différé par exemple », ajoute Hervé Spacagna, qui est par ailleurs responsable de la cohérence entre les systèmes d’information au sein de PASCALINE.

 * http://www.dsih.fr/article/1758/pascaline-se-devoile.html 

[1] Le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) SISRA a été créé en 2006.

 

e santé, gcs