Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

JIM, la solution de référence pour l’identitovigilance

DSIH, Bruno Benque, LUNDI 05 SEPTEMBRE 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Wraptor déploie depuis quatre ans Jeebop Identity Manager (JIM) sur le domaine de l‘identitovigilance. Patrick Desot, directeur de cette société, témoigne des particularités de JIM qui en font la solution adéquate pour les GHT et une réponse aux recommandations d‘Hôpital numérique.  

Patrick_DesotDepuis l’élaboration et la diffusion du plan Hôpital numérique, les établissements de santé ont engagé nombre dévolutions dans leurs systèmes d’information, notamment en termes d’identitovigilance.

Interopérabilité et gestion des identités patients

Jeebop Identity Manager (JIM), l’application de Wraptor, soutenue par BPI France et destinée à centraliser la gestion des identités des patients, est l’outil de référence pour les besoins des GHT. « JIM dispose d’une base de données patients qui va recenser les identités et corréler les différents IPP d’un même patient créés dans plusieurs logiciels métiers. JIM possède également une couche d’interopérabilité via l’EAI Jeebop », précise Patrick Desot. Une IHM permet en outre aux personnes autorisées de consulter et de gérer les identités. Dans le cas de plusieurs établissements participant à un GHT, la gestion peut se faire au sein d’un serveur unique ou par corrélation et rapprochement de plusieurs serveurs JIM.

Deux algorithmes pour détecter les doublons

Outre la polyclinique de Blois et la clinique Pasteur de Nancy, qui sont deux structures à forte activité, des projets de déploiement de JIM sont en cours. « Les utilisateurs de JIM apprécient particulièrement sa fonctionnalité permettant la détection de doublons aux moyens de deux algorithmes de détection différents, poursuit Patrick Desot. Les critères de détection sont basés l’un sur les traits stricts (le nom, le sexe et la date de naissance), l’autre sur certains traits étendus, tels que les diverses adresses ou les détails de la naissance. »

Une réponse efficiente au plan Hôpital numérique

La solution JIM de Wraptor permet de se conformer aux recommandations du plan Hôpital numérique au travers des indicateurs P1.1 et P1.2. « Finis les doublons avec plusieurs IPP pour un même patient ! commente Patrick Desot. De plus, un serveur JIM peut également aider à la gestion des séjours, à filtrer et à diffuser les identités patients ou à les fusionner. Un message est alors transmis automatiquement dans les logiciels métiers au travers de profils IHE ou de formats spécifiques. »

Grâce à JIM, chaque patient dispose désormais de son IPP unique que les professionnels peuvent utiliser en toute quiétude dans les applications métiers. « Les différents modes de fonctionnement font de JIM une application polyvalente adaptée aux GHT, dans lesquels de nombreux logiciels métiers aux architectures diverses sont appelés à cohabiter », conclut-il. L’identitovigilance est ainsi assurée aussi bien dans les GHT que dans les structures autonomes.

numérique, wraptor, logiciels, patient