Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Médecins et documentation médicale : une étude sur les usages et les enjeux

DSIH, Bruno Benque, MARDI 04 OCTOBRE 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Quel est le poids de la documentation médicale sur les professionnels de santé et les établissements dans un monde numérique ? C’est ce que cherche à comprendre une étude menée pour Nuance et dont les principaux résultats seront dévoilés à l’occasion de Catel Paris 2016. La question est plus que d’actualité car les professionnels de santé ne sont pas toujours égaux face à la dématérialisation de l’information médicale et l’outil numérique est souvent jugé chronophage.

PIC_PHYSICIAN

Nuance a réalisé une enquête exclusive en collaboration avec Les Échos Études portant sur les défis que représente la documentation médicale en France. Dans un contexte où la numérisation des établissements de santé est plus que jamais d’actualité, l’enquête évalue l’impact de la gestion de l’information médicale sur le quotidien des médecins, la qualité des soins et la performance économique des structures de santé.

Une informatisation très partielle et un usage encore important du papier

C’est la première étude de ce type pour le territoire français, alliant à la fois l’évaluation des pratiques médicales, de la qualité des soins et de la gestion de l’information de santé. On y apprend que les professionnels de santé passent 40 % de leur temps à documenter et à gérer leurs dossiers patients. Cette activité chronophage est due à des organisations de travail très différentes d’un établissement ou d’un service à un autre, et à des outils logiciels souvent disparates. Certains établissements ne sont d’ailleurs pas en mesure de dématérialiser entièrement l’information médicale. D’autre part, de nombreux médecins et professionnels de santé hésitent encore à utiliser les DPI qui sont mis à leur disposition et préfèrent le support papier.

Consacrer plus de temps aux patients

Il est vrai que, dans leur pratique, les personnels soignants ont de plus en plus de tâches administratives à accomplir, entre les procédures liées à la qualité des soins et les exigences relatives à la mise en conformité de leur environnement de travail. Dès lors, documenter les dossiers patients est un défi quotidien pour eux. L’information médicale collectée tout au long du suivi du patient conditionne néanmoins la qualité, la sécurité et la continuité du parcours de soins. Bien qu’il s’agisse d’un impératif, la grande majorité des médecins considère que cette activité est encore trop chronophage, et 60 % d’entre eux aimeraient, en se dédouanant de certaines tâches de documentation, passer plus de temps avec leurs patients. L’étude Nuance tombe à point nommé, alors que le ministère de la Santé annonce un nouveau plan d’amélioration de la qualité de vie au travail.

Les résultats de l’enquête Nuance présentés lors de Catel Paris 2016

Les principaux résultats de cette étude, intitulée « Les défis de la documentation médicale en France », seront dévoilés à l’occasion de CATEL Paris 2016 le 7 octobre de 11 heures à 12 h 30 dans le cadre d’une session dédiée à « L’importance des données de santé : collecte, partage, analyse, sécurité… ». Des thématiques majeures dans un contexte de développement des prises en charge des patients au sein des territoires de santé.

nuance healthcare, catel, numérique, dématérialisation, médecins