Vous êtes dans : Accueil > Tribunes libres >

La cyber attaque de l’année a eu lieu ce dernier week-end

Vincent Trély, JEUDI 27 OCTOBRE 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Probablement la plus large, la mieux préparée et la plus efficace de l’année 2016, l’attaque numérique qui a paralysé plusieurs milliers de serveurs et de sites de grandes compagnies américaines a démarré vendredi 21 octobre.

De nombreux experts ont d’ores et déjà analysé le processus de l’attaque, un déni de service distribué (DDoS), ciblé sur les machines (et DNS) de l’opérateur Dyn, qui gère la « matrice » entre les noms de domaines et les adresses IP d’une large partie des grands noms US. Résultat de l’opération : Twitter, Netflix, eBay, Amazon, CNN, The New York Times, Airbnb font partie des milliers de victimes de l’attaque. L’indisponibilité de leurs services a généré un effet dominos sur d’autres opérateurs commerciaux associés, touchant au final certains sites européens.

Le buzz du week-end sur l’origine de l’attaque est toujours actif : activistes, « test grandeur nature » d’un état qui aurait « dérapé », acte commandité, piste russe, ou chinoise, concurrent ou ex employé mécontent, le FBI et la NSA sont à pied d’œuvre, les américains ayant, semble-t-il, moyennement apprécié...

Plusieurs éléments sont notables. Premièrement, il s’agit de l’une des attaques en déni de service les plus brutale jamais réalisée, avec des pointes à un térabits / seconde, alimentée par des millions d’objets connectés (smartphones, montres, dispositifs divers, ordinateurs, caméras vidéos...) transformés en soldats par un virus de type botnet. Les experts en concluent ce matin qu’aucune structure n’est à l’abri, même si certains laissent une chance à Google de s’en sortir... Deuxièmement, on peut s’interroger sur le fait que « la moitié de l’internet ait été paralysé » (1) par une attaque essentiellement concentrée sur une seule entreprise. Qui est Dyn et comment se fait il que cette société constitue un nœud si névralgique du réseau Internet ?

Enfin, et c’est ce qui nous intéresse aujourd’hui je pense, avons-nous un Dyn français ? Si oui, qui est-il et qui le contrôle ?

Si l’on voulait conclure sur cet épisode à suivre, je citerai Claude Lelouch dans « Hommes, Femmes, mode d’emploi » : « Le pire n’est jamais décevant ». 

Vincent Trély

(1) http://www.konbini.com/fr/tendances-2/attaque-ddos-internet/

Voir le Dossier du Point : http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/cyberattaque-geante-trois-suspects-tres-differents-24-10-2016-2078065_506.php

Voir le Dossier du Parisien : http://www.leparisien.fr/economie/ce-qui-se-cache-derriere-la-cyberattaque-massive-qui-a-touche-internet-22-10-2016-6240069.php

numérique