Vous êtes dans : Accueil > Tribunes libres >

En direct de l’APSSIS, l’agrément HDS nouvelle mouture, y’aura des frais

Cédric Cartau, JEUDI 06 AVRIL 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Présentation extrêmement intéressante d’Orange Cyberdéfense sur la nouvelle mouture de l’agrément Hébergeur de Données de Santé (HDS).

En substance, nous sommes en train de passer d’un agrément obtenu sur un mode déclaratif, à une certification obtenue sur visite avec demande de preuve, sur le même mode qu’une certification ISO 9001. Il est facile de trouver nombre de documents sur Internet, il n’est pas dans le propos de ce billet que de redécrire la différence entre ces deux modes.

Non en fait, on retiendra surtout l’impact en termes de charges humaines et financières sur les établissements souhaitant obtenir ou renouveler leur agrément. Les chiffres sont bien entendu discutables, mais dans le premier mode il fallait provisionner environ 80 jh de charge interne et 20 à 30k€ de prestations. Dans le nouveau mode, on tourne aux environs de 200 jh de charge interne, et 100 k€ de budget incluant le coût de la certification. Soit, peu ou prou, 3 à 5 fois plus.

Alors je me demande, clairement, comment un GHT rassemblant une équipe IT de 60 personnes peur arriver à dégager un tel budget. Au-delà du débat sur l’obligation – ou pas – des établissements support GHT de détenir l’agrément, nul doute que certains DG d’établissement support vont temporiser dans l’attente d’une jurisprudence plus contraignante avant d’engager de tels travaux.

D’autant que l’obtention de l’agrément ne permet pas de dégager des gains financiers, au contraire de la fusion ou convergence des domaines fonctionnels des services supports, RH ou autres.

hébergeur, données de santé, agrément