Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Les kinés franciliens intègreront le Répertoire Opérationnel des Ressources (ROR) dès 2018 (Communiqué)

l’URPS Kiné Île de France, VENDREDI 20 OCTOBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le 6 octobre dernier, l’URPS Kiné Île de France a signé une convention avec l’ARS, l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes et les GCS lors du salon mondial de la rééducation à Paris Porte de Versailles.

Le Répertoire Opérationnel des Ressources (ROR) est l’outil innovant qui permet de rechercher une offre de soins, une compétence médicale, un professionnel de santé et d’optimiser ainsi la continuité du parcours de santé.

« Se connaître et se reconnaître » grâce à un outil d’animation territorial.

L’analyse de l’offre de soins est l’une des missions de l’URPS. Pour répondre à cet enjeu, les URPS Kiné Île de France et Occitanie se sont engagées sur l’intégration des Masseurs-Kinésithérapeutes libéraux dans le Répertoire Opérationnel des Ressources. Cette plateforme - consultable uniquement par les professionnels de santé - décrit les ressources de l’offre de santé, présentes sur un territoire donné, afin de trouver le professionnel de santé adapté aux besoins du patient pour mieux l’orienter.

Déjà utilisé dans les établissements de santé depuis 10 ans, le ROR sera accessible aux kinésithérapeutes libéraux d’Île de France et d’Occitanie dès le début de l’année 2018. Ce projet fait notamment suite à la réalisation d’une étude menée en 2016 par l’URPS Kiné IDF, qui a mis en évidence une méconnaissance importante de l’activité des Masseurs-Kinésithérapeutes par les autres professionnels de santé.

Plus de 60 personnes ont assisté à la conférence organisée par les URPS, le 6 octobre lors du salon Rééduca. L’ensemble des acteurs porteurs du projet (ARS Île de France, Ordre des Masseurs Kinésithérapeutes, URPS IDF et Occitanie, GCS Sesan et e-santé LR) étaient réunis pour expliquer aux kinésithérapeutes présents l’intérêt de décrire précisément leur activité au sein de cet outil informatique sécurisé.

En effet, chaque kinésithérapeute pourra désormais, à l’aide de sa carte CPS aller sur le portail du ROR pour s’inscrire et renseigner en détail l’activité qu’il réalise au sein de son cabinet.

L’ARS Île de France a fait part de sa vive satisfaction face à l’engouement des kinésithérapeutes pour ce projet et souhaite ainsi que l’utilisation du ROR permette de fluidifier et d’optimiser les parcours de soins des patients.

Un avenir prometteur pour ce nouvel outil dédié à tous les professionnels de santé et établissements de santé pour qu’ils trouvent l’offre de soins adaptée en kinésithérapie, la plus proche de leurs patients.

L’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes a participé activement à la conception du ROR, en s’assurant du respect de la déontologie. Il a notamment validé la liste des 50 pratiques que les kinés utiliseront pour décrire leur activité. « Cet outil est une grande aide. Grâce aux URPS, on voit des acteurs engagés » Pascale Mathieu – Présidente de l’Ordre des masseurs kinésithérapeutes

Les GCS, chargés du développement du système d’information, ont effectué une démonstration de l’interface du ROR pour familiariser les professionnels avec cet outil.

La présentation du ROR a suscité l’intérêt de bon nombre de professionnels et de certains représentants d’URPS venant d’autres régions, qui attendent impatiemment l’extension de l’expérimentation ROR à l’échelle nationale. « J’aimerais bien être le 3ème ou 4éme à intégrer le ROR ! ». Jean-Marc Lascar – Président URPS MK Hauts de France.

gcs, urps, établissements de santé