Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Quand l’intelligence artificielle s’invite dans la documentation médicale

DSIH, LUNDI 23 AVRIL 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Afin de faciliter la communication entre l’homme et la technologie, les équipes de Nuance appliquent les réseaux neuronaux profonds aux processus avancés de reconnaissance vocale et de compréhension du langage naturel. L’objectif consiste à répondre aux exigences toujours plus grandes de qualité, de précision et de rapidité des professionnels de santé. Une solution à découvrir sur la Paris Healthcare Week, stand O62.

Intelligence_Artificielle

Les limites du modèle statistique

L’un des défis majeurs du langage réside dans le fait que, contrairement à la vision, un discours se déroule dans le temps, un énoncé pouvant durer plusieurs secondes. Et ce qui s’est passé quelques minutes ou quelques secondes avant (le contexte) permet de clarifier ce qui est en train de se produire. Le moteur de reconnaissance vocale traditionnel analyse le discours de façon fragmentée.
De ce fait, pour établir le contexte, Nuance utilise une variante spécifique des réseaux neuronaux profonds, appelés réseaux neuronaux récurrents. « Nous avons découvert que les modèles linguistiques basés sur les réseaux neuronaux récurrents offrent de bien meilleurs résultats que les modèles linguistiques traditionnels », souligne Jean-Marc Torre, spécialiste de l’IA chez Nuance.

Réseaux de neurones et deep learningau au service de l’intelligence clinique

L’un des objectifs de Nuance est d’améliorer l’expérience des médecins et de leurs patients. Les dossiers patients informatisés et les technologies comparables commencent à porter leurs fruits, mais l’utilisation de ces plateformes contraint les médecins à passer davantage de temps sur la documentation clinique et complique leurs flux de travail, au risque de les mener à l’épuisement professionnel. « Notre vision est simple : amplifier l’intelligence humaine et exploiter les capacités existantes pour créer une intelligence ambiante clinique capable d’anticiper et d’assister les humains (en l’occurrence les médecins), en laissant la technologie opérer discrètement en toile de fond », explique Jean-Marc Torre. Selon Nuance, ce type d’intelligence facilitera le processus documentaire et optimisera l’expérience individuelle des médecins et des patients en matière de santé, ce qui leur permettra d’interagir et d’éviter les interruptions de flux de travail. 

Conférence IA sur la Paris Healthcare Week : la vision de Nuance

« Nous pensons que la prise de décisions intelligentes et éclairées en exploitant la technologie et le contenu pour amplifier l’intelligence humaine fera évoluer l’exercice de la pratique médicale et améliorera les résultats à la fois pour les patients et les systèmes de santé », explique Frederik Brabant, vice-président International Healthcare Operations de Nuance. Il sera d’ailleurs question du futur de la médecine et de l’IA lors du HIT Summit, une conférence dédiée à l’IA et organisée dans le cadre de la Paris Healthcare Week. Frederik Brabant partagera la vision de Nuance avec d’autres acteurs majeurs en informatique de santé : Dell, GE Healthcare et Intel.

Nuance sur la Paris Healthcare Week : stand 062.

nuance healthcare, healthcare, reconnaissance vocale, médecins, hopital, clinique