Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Softway Medical dévoile sa stratégie sur l’intelligence artificielle

DSIH, MARDI 24 SEPTEMBRE 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Discrète à sa création dans le concert des groupes leaders de l’informatique de santé, la société Softway Medical a rapidement gagné en notoriété. Solidement installée désormais dans le paysage de la santé, elle se tourne actuellement vers l’intelligence artificielle pour la radiologie. Entretien avec Jean-Baptiste Franceschini, cofondateur de Softway Medical et directeur de la division Imaging.

Comment Softway medical s’inscrit-il dans la nouvelle bataille de l’intelligence artificielle ?

Jean-Baptiste-FranceschiniEn 12 ans, Softway Medical a fait un pas de géant sur le marché de l’informatique de santé. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Nous avons remporté cinq GHT sur dix en lice sur le DPI. Nous sommes aussi passés de 100 collaborateurs à 450, avec 200 recrutements sur les seuls 18 derniers mois. Pour compléter notre offre One Manager, dédiée aux radiologues, nous avons su trouver de nouveaux marchés auprès des cliniques privées et des hôpitaux publics avec notre plateforme Hopital Manager. Résultat, nous sommes entrés dans le Top 3 de l’informatique médicale en France.
Cette dynamique de succès est le fruit d’une stratégie qui s’appuie notamment sur des investissements importants dans les nouvelles technologies. Nous avons en effet très tôt perçu qu’elles apporteraient des solutions dans le cadre d’une prise en charge à l’échelle territoriale. L’évolution des pratiques et le développement des relations ville-hôpital ne nous ont pas démentis…
Mais ce qui nous distingue fondamentalement, c’est notre promesse de valeur. Nous ne considérons pas l’innovation comme une fin en soi, mais comme un moyen de décupler le potentiel des professionnels de santé qui utilisent nos solutions. Grâce à une remise en question constante, nous sommes très proches des besoins des utilisateurs, pour leur permettre d’être meilleurs au quotidien, en disposant de la bonne information, au bon moment, pour le bon utilisateur.

Il s’agit là de votre stratégie de fond, mais dans le domaine de la radiologie qu’est-ce qui a motivé la reprise de l’activité IT de Fujifilm voilà deux ans ?

C’est une étape importante pour notre activité en radiologie qui nous permet de bénéficier d’un Pacs et d’une VNA (archive neutre) de stature mondiale. Synapse est le Pacs le plus installé dans le monde et, avec sa version 5 intégralement Web, nous pouvons reprendre l’ascendant dans un monde où l’accès distant et la mobilité font à présent partie du quotidien des radiologues et des spécialistes qui recourent à l’image.

Et l’intelligence artificielle dans tout ça ?

L’intelligence artificielle fait écho de façon tout à fait remarquable à notre promesse de valeur « Votre potentiel augmenté ». C’est une suite inespérée dans l’aide que nous voulons apporter aux soignants et, en l’occurrence, aux radiologues.
Nous voulons, par exemple, permettre aux radiologues d’automatiser certaines tâches, comme la détection de microfractures, et de se concentrer sur des cas plus complexes faisant appel à toute leur expertise. Dans un contexte de baisse de la démographie des radiologues combinée à la hausse des demandes d’examens d’imagerie, nous voulons faire gagner du temps aux professionnels de santé.

Quelle offre avez-vous mise au point pour les radiologues ? Comment l’avez-vous construite ? Est-elle véritablement opérationnelle ?

L’intelligence artificielle deviendra incontournable dans l’aide à la prise de décision. Mais, on le voit, les sociétés proposant des applications d’intelligence artificielle sont de plus en plus nombreuses. La difficulté pour les radiologues est de se repérer dans ce marché en pleine formation. Quelle solution d’IA choisir ? Sur quels critères ? Pour quels résultats ? Comment les données sont-elles envoyées vers les moteurs d’IA ? Comment sont-elles restituées et intégrées au DPI ou au RIS ? Dans quelles conditions de sécurité circulent les données ? C’est un vrai casse-tête pour les professionnels de santé. Nous avons cherché à simplifier leur quotidien, en développant une plateforme d’intelligence artificielle interopérable avec nos solutions métiers. Cette plateforme intègre deux premiers partenaires : Gleamer, pour la détection et le prétraitement des microfractures, et REiLI, de Fujifilm, qui n’est autre que la propre plateforme d’IA de ce grand player de l’imagerie médicale, regroupant les applications d’IA home made de Fujifilm, mais aussi d’autres acteurs référencés par ses soins. Notre plateforme mettra cet ensemble à la disposition de nos clients, avec un cadre contractuel unique et, surtout, un workflow sécurisé et intégré à l’espace de travail quotidien de nos clients.
Nous présenterons notre plateforme aux JFR qui se dérouleront du 10 au 14 octobre prochains.

Plus d'informations : communication@softwaymedical.fr   

medical, softway, softway medical, radiologie, imaging, radiologues, fujifilm medical systems , pacs, dpi