Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Au Luxembourg, un DPI de nouvelle génération en mode SaaS partagé par deux centres hospitaliers

DSIH, LUNDI 02 DéCEMBRE 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le Centre hospitalier de Luxembourg – implanté dans la capitale du Grand-Duché – et le Centre hospitalier Émile-Mayrisch – à Esch-sur-Alzette, au sud-ouest du pays – viennent de démarrer le déploiement de leur dossier patient mutualisé informatisé de nouvelle génération Dop@min. Cette solution est basée sur la plateforme territoriale de production de soins Maincare IC.

 

En 2014, le Centre hospitalier de Luxembourg (CHL) et le Centre hospitalier Émile-Mayrisch (CHEM) lancent une démarche commune de sélection d’un dossier patient informatisé hospitalier reposant sur une plateforme mutualisée. D’octobre 2015 à octobre 2016, la pertinence d’un cahier des charges de 250 pages est évaluée par de nombreux groupes interhospitaliers associant les utilisateurs. Au terme d’une consultation internationale de 8 éditeurs menée par le cabinet KPMG, la solution Maincare IC est retenue le 18 août 2017 pour constituer le socle du DPI partagé par les deux établissements luxembourgeois. La sélection s’est opérée à partir d’un scénario de prise en charge complète d’un patient intégrant la prise de rendez-vous, l’hospitalisation, la sortie de l’établissement, puis une réhospitalisation en urgence.

Une solution évolutive

Les capacités d’accompagnement de l’éditeur dans la phase ultérieure de déploiement ont également été déterminantes, tout comme bien sûr la conformité du DPI retenu « à notre souhait d’une solution intégrée des applications métiers dans un socle commun », précise Emmanuel Ponnet, responsable du service informatique du CHL. L’évolutivité de la solution a elle aussi été passée au crible. « L’éditeur s’est présenté à l’appel d’offres avec un logiciel en début de cycle, intégrant dès le départ la norme HTML 5 et capable d’évoluer sur différents environnements : PC, tablettes et smartphones », explique Roland Kuffer, CIO/coordinateur Processus informatique et Applications du CHEM. « Il était important de disposer d’une solution tournée vers l’avenir, en Responsive Design, capable de couvrir tous les aspects de la prise en charge du patient depuis la prise de rendez-vous en ligne jusqu’à la sortie de l’hôpital et le suivi post-hospitalisation », conforte Emmanuel Ponnet. Des exigences auxquelles répondait parfaitement la plateforme territoriale Maincare IC, la solution proposant notamment un bouquet de services numériques à destination des professionnels et des patients.

Horizon 2022 pour un large déploiement

S’appuyant sur une logique de coconception forte entre les hôpitaux et Maincare Solutions, le DPI de nouvelle génération du CHL et du CHEM verra son déploiement débuter dans les deux établissements par la gestion des rendez-vous et des admissions. Il doit se poursuivre jusqu’en 2022 avec les modules des urgences, les services de soins, la prescription polymodale (imagerie, laboratoire, médication et soins), les blocs opératoires et l’hygiène hospitalière. À terme, tous les professionnels de santé des deux établissements luxembourgeois pourront travailler au quotidien sur une plateforme commune exploitée en mode Software as a Service (SaaS) par Maincare, sur une Infrastructure as a Service (IaaS) hébergée dans un datacenter Tier 4.

dpi, saas, hospitalier, production, patient, dossier patient, dsih