Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Le CHU de Poitiers, premier établissement français à utiliser le robot de préparation des chimiothérapies anticancéreuses Pharmoduct®

DSIH, MARDI 17 DéCEMBRE 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Conçu par le groupe Dedalus, Pharmoduct® est un robot de nouvelle génération qui permet aux établissements de santé de sécuriser la préparation des traitements anticancéreux. Le CHU de Poitiers vient d’inaugurer le premier exemplaire installé dans un établissement français.

 © CHU de Poitiers – communication

Le mercredi 11 décembre 2019 a été marqué par l’inauguration officielle du Pharmoduct®au Centre hospitalier universitaire de Poitiers, installé au pôle régional de cancérologie, sur son site de la Milétrie.Étaient notamment présents Jean-Pierre Dewitte,directeur général du CHU de Poitiers, Frédéric Vaillant, directeur général de Dedalus,Jean-Marc Tourani,chef du pôle de cancérologie du CHU de Poitiers, Alain Claeys,député-maire de Poitiers et président du conseil de surveillance du CHU de Poitiers, ainsi qu’Isabelle Princet,pharmacien, praticien hospitalier au CHU.

Cette nouvelle technologie permet une mise à disposition plus rapide des traitements aux patients. Elle participe également à l’amélioration des conditions de travail des préparateurs en pharmacie.

Pharmoduct® guide les pharmaciens, pas à pas, sur les méthodes, la quantité et les temps de production via un processus amélioré et contrôlé qui s’appuie sur une automatisation intelligente. Chaque année, l’unité de reconstitution des chimiothérapies du CHU de Poitiers, située au sein du pôle régional de cancérologie, effectue plus de 53 000 préparations de chimiothérapies anticancéreuses. Ce robot permettra de réaliser à l’avance des préparations de doses standards, d’augmenter les cadences de production et de diminuer ainsi les délais de mise à disposition pour un meilleur service aux patients.

Le CHU de Poitiers, reconnu pour sa force d’innovation, ouvre la voie aux autres établissements soucieux de s’équiper à leur tour d’une technologie qui optimise et sécurise la production tout en en réduisant la pénibilité.Trois autres établissements sont en cours de contractualisationpour ce robot qui nécessite quatre mois pour sa fabrication, avant livraison et installation rapide au sein d’unités stériles.

Cet événement sera suivi en janvier 2020 des Mardis de la robotique. Les 14 et 28, le CHU de Poitiers, en partenariat avec l’équipe robotique du groupe Dedalus, permettra à d’autres établissements de santé de venir découvrir le robot et d’assister à des démonstrations.

chu, établissements de santé, production, cancérologie, hospitalier, dsih