Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Comment améliorer la conciliation médicamenteuse ? (Communiqué)

Computer Engineering , MARDI 14 JANVIER 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Afin de répondre aux besoins des pharmaciens, Computer Engineering a mis au point le module BMO® pour la gestion de la conciliation médicamenteuse. Objectif : prévenir la iatrogénie médicamenteuse et faire gagner du temps aux équipes de soins.

BMO-computer-EngineeringGrâce au module BMO®, le pharmacien réalise de manière simple le Bilan Médicamenteux Optimisé des patients, en disposant d’un outil unique intégré pour toutes les étapes du circuit des médicaments.

BMO® s’utilise avec les solutions Pharma®/Soins® de Computer Engineering. Les utilisateurs saisissent le traitement d’entrée des patients puis établissent le bilan médicamenteux optimisé du patient à partir de cette saisie et des prescriptions à l’admission. Indispensable pour assurer la continuité des soins dans les meilleures conditions, BMO® aide à prévenir la iatrogénie médicamenteuse.

Plusieurs configurations possibles pour réaliser la conciliation

Pour installer BMO®, les équipes doivent être équipées de la solution Pharma®, avec plusieurs configurations possibles : BMO® est automatiquement disponible avec le module Prescription pour les sites qui gèrent la totalité du circuit du médicament avec Pharma®, mais il peut également être installé dans un établissement qui n’utilise que la partie pharmaceutique de Pharma®, interfacée avec le dossier patient informatisé. 

Comme toutes les applications Computer Engineering, les fonctionnalités de BMO® ont été étudiées pour répondre au mieux aux demandes des équipes de soins :

  • Les statuts des liens entre les lignes du Bilan Médicamenteux Optimisé et celles de l’Ordonnance Médicamenteuse sont renseignés de manière simple dans Pharma® afin d’analyser et de justifier les écarts éventuels.
  • Les conciliations médicamenteuses réalisées sont tracées avec suivi du temps passé pour l’ensemble des opérations.

Ces opérations de conciliation médicamenteuse font également l’objet d’un module de statistiques afin de suivre l’activité liée à la conciliation et les statuts des lignes de conciliation réalisées.

Un gain de temps avéré

L’optimisation de la conciliation médicamenteuse est de plus en plus demandée par les pharmaciens des établissements de santé, car cette activité est très chronophage si elle est réalisée manuellement. Le module BMO répond à ces attentes et garantit à la fois une sécurisation accrue et un gain de temps avéré, comme en témoignent Nicaise Nebot et Sonita Azan, pharmaciens au Centre Hospitalier de Versailles : « Nous avons installé le module BMO® dans différents services, explique le Dr Sonita Azan. Ce sont les externes en pharmacie qui l'utilisent, ils sont formés dessus. Environ 30 % des patients sont conciliés, car cela prend du temps : même si c’est plus rapide avec BMO®, il faut compter 30 à 40 minutes pour une conciliation. Lorsqu’il y a beaucoup d’entrées, la conciliation est faite en priorité pour les personnes de plus de 65 ans, car statistiquement, elles ont davantage de traitements à prendre en compte. »

Propos confirmé par le Dr Nicaise Nebot : « La conciliation médicamenteuse réalisée avec BMO® représente un gain de temps évident par rapport à la procédure papier et des risques d’erreur largement réduits puisqu’avant, nous retranscrivions les traitements à la main avec des distorsions toujours possibles. Là, BMO® rapproche le Bilan Médicamenteux Optimisé et l’ordonnance hospitalière et détecte les éventuels écarts. »

Les deux pharmaciens apprécient également la fonction statistiques du module : « BMO® nous fournit également des statistiques très utiles, car nous devons rendre des comptes. La conciliation médicamenteuse est le cheval de bataille de l’ARS et devient une mission obligatoire des pharmacies hospitalières. L’objectif est d’améliorer la prise en charge du patient à l’entrée et à la sortie de l’établissement de santé et faire le lien entre médecine de ville et hospitalière. La conciliation permet d’informer le médecin traitant et le pharmacien d’officine des changements éventuels réalisés pendant l’hospitalisation. »

Plus d'informations : contact@computer-engineering.fr

engineering, computer engineering, iatrogénie, patient, hospitalière