Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Chimiothérapies : le bon médicament, à la bonne dose et pour le bon patient

DSIH, MARDI 10 MARS 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Les erreurs médicamenteuses constituent un enjeu de santé publique majeur à travers le monde. Selon l’OMS qui a lancé en 2017 un défi Mondial sur  5 ans pour réduire de 50 % ces erreurs, leur coût représenterait 1 % de l’ensemble des dépenses de santé au niveau international. Plus grave encore, rien qu’aux États-Unis les erreurs médicamenteuses causent un mort par jour et des lésions chez 1,3 million de personnes chaque année. La chimiothérapie qui utilise des molécules toxiques nécessite une grande vigilance, pour limiter les erreurs de préparation.

Les préparations de chimiothérapie, propres à chaque patient, sont complexes. Elles utilisent « des médicaments particuliers qui demandent des précautions spécifiques », rappelle l’Institut national du cancer. Or, une fois le suremballage des produits enlevés, tous les flacons des médicaments se ressemblent. « Il faut donc trouver des solutions pour limiter les erreurs de préparation », indique Hélène Millet, gérante de CANYON Technologies. Respecter la bonne quantité et le bon produit sont indispensables. Une première solution de contrôle par gravimétrie est apparue sur le marché il y a quelques années, pour vérifier la quantité. La poche de chimiothérapie est pesée avant et après sa fabrication. La différence donne la quantité de médicament. Mais, comment s’assurer qu’il s’agit du bon produit ? « La différence de densité entre les médicaments étant très faible, personne ne peut répondre à cette question, explique Hélène Millet. Il est donc capital de contrôler les doses mais également la nature du produit, pour éviter toute erreur médicamenteuse.

L’apport de l’intelligence artificielle

La société française Eurekam a mis au point Drugcam®, une solution vidéo d'aide à la préparation des chimiothérapiesqui combine intelligence artificielle et analyse d’images. Chaque étape de la fabrication de la poche de chimiothérapie est supervisée automatiquement en temps réel via un système expert d’analyse d’images et tracée. Le préparateur expose à la caméra le médicament puis les seringues remplies ; le système l'alerte en cas d'erreur de produit ou de volume. TimeWise Chimio[1], le dossier patient spécialisé en chimiothérapies développé par CANYON Technologies, est désormais interfacé avec cette solution innovante qui contribue à sécuriser les préparations. TimeWise envoie à Drugcam les détails des préparations (nom des médicaments, volumes à prélever…). Les informations de préparations et de libération de la poche sont transmises en retour à TimeWise pour la traçabilité complète des préparations : qui a préparé quoi, pour quel patient, avec quelles doses, etc. Le pharmacien peut voir et revoir à tout moment le film des préparations, en amont, pour libérer les poches, en aval en cas de problèmes.


[1] Le dossier patient spécialisé en chimiothérapies TimeWise Chimio présente tous les volets nécessaires à l'administration des chimiothérapies : prescriptions, dossier de soins, planning des séances, volet pharmacie / préparations, éléments pour la facturation, soins de support, suivis inter-cure, chimiothérapies IV et orales…
www.canyon.fr

médicament, chimiothérapie, patient, dossier patient, canyon technologies