Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Version 6.0 de l’application Chimio® : flexibilité et sécurité

DSIH, LUNDI 18 MAI 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Computer Engineering déploie la version 6.0 de son application Chimio®. Celle-ci apporte plus de souplesse dans le paramétrage du circuit et dans la traçabilité. Elle procure également de nouvelles possibilités de retours arrière dans les différentes étapes du circuit des chimiothérapies.

Vincent Hourdequin, Directeur technique de Computer Engineering, nous dévoile les évolutions de cette application dédiée à l’oncologie. « Nous avons d’abord revu certains aspects ergonomiques, comme la présentation des thesaurus et la gestion des référentiels. Leurs fonctionnalités ne changent pas, il s’agit juste d’une remise au goût du jour. Ensuite, nous avons réécrit la préparation des chimiothérapies pour offrir plus de possibilités de paramétrages. Et surtout, nous avons rajouté des étapes de contrôle et de la souplesse dans l’utilisation quotidienne du logiciel. »  

Préparation : gérer la dématérialisation et moduler le paramétrage

mobiChimio-Computer-EngineeringL’utilisateur de Chimio® peut toujours, s’il le souhaite, travailler avec des fiches de fabrication papier. Mais avec la version 6.0, il a la possibilité de les remplacer par une procédure totalement dématérialisée. Comme l’explique Vincent Hourdequin, « le préparateur est guidé à l’écran pour chaque étape de la fabrication de la poche et nous avons inséré davantage de possibilités de contrôle pour vérifier que l’on emploie bien le bon produit, à la bonne dose. Nous avons également ajouté des check-lists de contrôle paramétrables et des étapes de contrôle. » 

Autre précision : avec cette version, toutes les fonctionnalités de prescription, de validation pharmaceutique et de suivi de l’administration se font en version web. « Mais la mise à jour s’installe de manière habituelle, rien ne change à ce niveau-là pour les usagers » rassure Vincent Hourdequin. 

Toutes ces évolutions répondent à des demandes émanant des utilisateurs de Chimio®, pour offrir plus de flexibilité et de sécurisation dans le circuit de fabrication des chimiothérapies. Ces nouvelles fonctionnalités disponibles dans la version 6.0 ont d’ailleurs fait l’objet de tests poussés dans des établissements hospitaliers et d’échanges avec les équipes pilotes avant d’être mises à disposition de tous les clients.

Dernier argument en faveur de cette nouvelle version : la possibilité de mettre en place une application unique de Chimio®, partagée entre plusieurs établissements qui préparent chacun leurs chimiothérapies. Vincent Hourdequin : « C’est particulièrement intéressant dans le cadre des GHT, où l’on peut avoir un patient qui fait sa première chimiothérapie au CHU puis reçoit ensuite les autres cures dans un établissement de santé plus proche de chez lui. À tout moment, les informations seront accessibles dans l’application Chimio®. On arrive alors à un véritable suivi territorial des chimiothérapies.»  

Administration : le bon produit au bon patient au bon moment

Avec cette version 6.0, les équipes soignantes peuvent acquérir le module optionnel mobiChimio, qui sécurise encore davantage la partie Administration et qui fonctionne avec des terminaux portables connectés en Wifi. Computer Engineering a pris le parti de la modernité et de l’innovation en optant pour une technologie d’avenir : les Progressive Web Apps, accessibles depuis un navigateur et non un store. Elles fonctionnent sur tout type de terminal et d’OS et s’adaptent à tout type d’écran.

Objectifs du module mobiChimio :

  • Contrôle de cohérence entre la poche de chimiothérapie et le patient avant administration
  • Traçabilité de l’administration des produits par l’infirmière. 

Grâce à mobiChimio, l’échange des informations en temps réel entre le terminal portable et Chimio®prend en compte toutes les modifications de la prescription et alimente l’application Chimio®avec les informations sur l’administration des produits aux patients.

À toutes les étapes, des lectures codes-barres ou datamatrix sont effectuées pour identifier l’infirmière (badge codes-barres), le patient (bracelet codes-barres avec IPP ou numéro de séjour du patient) et la poche de chimiothérapie (code-barres ou datamatrix sur l’étiquette éditée par Chimio®).

Son utilisation est simple, grâce à un terminal portable Wifi que l’infirmière garde dans la poche, plus facile à utiliser qu’un PC portable. Cette solution est donc tout particulièrement adaptée au fonctionnement des hôpitaux de jour, confrontés à un accroissement important de l’administration des chimiothérapies.

Avec cette version 6.0 et le module mobiChimio, Computer Engineering met à disposition des services d’oncologie des outils toujours plus pointus, afin de répondre aux demandes croissantes de ce secteur-clé de la santé.

Plus d'informations : contact@computer-engineering.fr 

chimio, engineering, patient, computer engineering, chimiothérapie