Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Implicity, une plateforme pour faciliter la télésurveillance des dispositifs électroniques cardiaques implantables

DSIH, LUNDI 14 SEPTEMBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Créée en 2016 par le Dr Arnaud Rosier, la plateforme Implicity pour la télésurveillance des dispositifs électroniques cardiaques implantables permet d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de troubles du rythme cardiaque et d’optimiser l’activité de télésuivi des centres médicaux. Elle est notamment utilisée dans l’unité de rythmologie du service de cardiologie du CHU Grenoble-Alpes.

implicity

Une prothèse cardiaque implantable est un dispositif électronique positionné sous la peau et relié à une sonde dans le cœur du patient. Ce système complexe corrige automatiquement les troubles du rythme cardiaque. En France, plus de 500 000 patients bénéficient de ces prothèses (stimulateurs ou défibrillateurs cardiaques), fabriqués par cinq constructeurs à travers le monde. Ces dispositifs connectés peuvent être suivis à distance et transmettent des informations sur le fonctionnement du cœur et de l’appareil.

Problème : chacun des fabricants dispose d’une plateforme de télésuivi différente. D’où l’initiative du Dr Arnaud Rosier de créer un agrégateur des données provenant des différents fabricants. « Cette plateforme intègre et uniformise les données qui, à l’entrée, ne sont pas toutes au même format, ce qui simplifie leur lecture et le suivi en temps réel par le personnel dédié à la télécardiologie, soit un vrai gain de temps et d’efficacité », explique le Pr Pascal Defaye, rythmologue et responsable de l’unité de rythmologie et stimulation cardiaque au CHU Grenoble-Alpes.
« Un seul concentrateur pour l’ensemble des patients, qui plus est en mode SaaS, facilite également l’intégration dans le système d’information de l’établissement », ajoute Bruno Lavaire, DSI du CHU. Et si l’adoption de l’outil n’a pas été immédiate par les utilisateurs, habitués à utiliser les systèmes de suivi de chaque fabricant, l’usage a fini par l’emporter : « Quand ils ont commencé à utiliser Implicity, avec sa dimension intuitive, ils ont totalement abandonné les anciens systèmes », rapporte le Pr Pascal Defaye.

L’établissement utilise Implicity depuis un an et demi pour le télésuivi de 1 250 patients, soit 905 défibrillateurs et 345 stimulateurs cardiaques. Ce suivi à distance augmente la sécurité des patients et contribue à réduire les déplacements au CHU pour le contrôle des prothèses. « La plateforme optimise la qualité du suivi tout en limitant le contrôle à une consultation annuelle en face à face », indique le Pr Pascal Defaye.

La crise sanitaire actuelle a permis de réitérer les bénéfices de la télésurveillance de ces dispositifs pour les patients implantés considérés « à risque ». « Pendant la crise Covid et le confinement, le télésuivi a été un support particulier. Le fonctionnement de notre centre n’a pas été modifié puisqu’il n’y a pas eu d’interruption du suivi pour les patients. Comme 100 % des défibrillateurs sont suivis en télécardiologie, aucun effet délétère n’a été constaté pendant la crise sanitaire », estime le Pr Pascal Defaye.

Une meilleure compréhension des arythmies

Les données recueillies par la plateforme servent aux soins courants, mais également à la recherche. Les défibrillateurs suivis au CHU Grenoble-Alpes font partie de l’une des plus importantes cohortes observationnelles de France (le consortium DAI-PP), et la plateforme Implicity a été sélectionnée comme solution technique pour assurer ce télésuivi. « Les données nous permettent notamment de valider la pertinence des indications de prothèse implantable et de préciser la population la plus pertinente pour recevoir ce type de traitement. Comme toute thérapie, l’implantation peut avoir des effets secondaires », précise le Pr Pascal Defaye. Les données pourront aussi servir à alimenter des algorithmes d’intelligence artificielle pour la médecine prédictive de demain, projets qui animent et mobilisent Implicity. En outre, Implicity simplifie la facturation et permet de mieux organiser la télécardiologie qui, depuis deux ans, bénéficie d’une prise en charge par l’assurance maladie. « L’outil facilite le suivi de l’activité et sa valorisation », confirme Bruno Lavaire.
Qu’en est-il de l’utilisation de la plateforme dans la mise en œuvre des parcours de soins ? « Nous réfléchissons à la manière d’interfacer une solution verticale comme Implicity qui récupère les données générées par des dispositifs médicaux implantables avec des solutions plus génériques de parcours de soins au sein du groupement hospitalier de territoire », explique Bruno Lavaire. Les données recueillies peuvent déjà être transmises au cardiologue traitant de ville (gestion des arythmies, diagnostic de fibrillation atriale, etc.) pour une optimisation du parcours patient.
Dans les mois qui viennent, le CHU Grenoble-Alpes envisage de suivre également sur la plateforme Implicity les holters implantables, dispositifs permettant de mesurer en continu le rythme cardiaque.


À propos d’Implicity

Start-up MedTech dans le secteur de la cardiologie, Implicity a été créée en 2016 par le Dr Arnaud Rosier, rythmologue et chercheur en informatique biomédicale. L’entreprise a pour mission de développer et de commercialiser les solutions médicales d’intelligence artificielle pour la télécardiologie de demain, afin de transformer la pratique médicale en améliorant la qualité et l’efficacité des soins.

Très attachée à la recherche médicale, la société est lauréate du premier appel à projets en 2019 du Health Data Hub donnant accès à la base de données de santé partagées pour la recherche. Hydro, porté par Implicity, est le premier projet pilote du Health Data Hub à avoir été autorisé par la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés), fin mai 2020.

Avec plus de 60 centres utilisateurs en France et à l’international et plus de 30 000 patients télésuivis, Implicity est un acteur installé de la télésurveillance des dispositifs cardiaques implantables en Europe. Parmi les dizaines de solutions techniques utilisées dans le cadre du programme Etapes, Implicity représentait déjà en 2019 50 % du volume des patients du programme. La société parisienne compte aujourd’hui 35 salariés dont une équipe dédiée à la R&D.

Plus d'informations : https://bit.ly/2Zy5BDa

télésurveillance, chu, prise en charge des patients, health, data, patient