Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

L’engagement de Dedalus pour la feuille de route du numérique en santé (Communiqué)

Dedalus, JEUDI 17 SEPTEMBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le groupe Dedalus confirme son engagement envers la feuille de route du numérique en santé, publiée par l’État en avril 2019.

Acteur important du numérique en santé en France depuis de nombreuses années, le groupe était naturellement actif sur toutes les évolutions réglementaires et stratégiques dans de nombreux domaines de l’e-santé.

La stratégie « d’État-plateforme », qui définit les règles élémentaires de construction (référentiels et services socles, sécurité, éthique, etc.), raisonne en écho avec les valeurs véhiculées par le groupe et sa conception stratégique du numérique en santé.

C’est une avancée majeure que l’État ait enfin publié fin 2019 une doctrine technique applicable à tous, et qu’il assure la mise à disposition nationale de référentiels et services socles, ainsi que d’outils de tests et de mesure de la conformité, permettant une interopérabilité maitrisée, au plus proche des standards européens et internationaux.

En effet, les éditeurs de logiciels de santé ont trop souvent assisté à des hésitations stratégiques ou à une démultiplication de normes, de référentiels et d’expérimentations en tout genre. Cela a parfois demandé des développements et des déploiements de solutions redondantes, sous-utilisées ou rapidement obsolètes.

Il est donc essentiel que l’État joue son rôle de garant d’une doctrine nationale partagée par tous, permettant à tous les industriels, et donc au groupe Dedalus, de concentrer leurs efforts sur les nouveaux usages et l’innovation en santé.

Face à cette nouvelle feuille de route structurante pour la e-santé, Dedalus France, a pris la décision stratégique de s’impliquer très fortement dans les phases de concertation, ainsi que sur la mise en oeuvre des référentiels et services socles dans l’ensemble de ses 22 solutions, pour l’ensemble de ses clients français.

Cet engagement passe notamment par la désignation d’un coordonateur interne dédié au suivi transversal de la mise en oeuvre des différents chantiers de la feuille de route dans les produits de l’entreprise. Guillaume Reynaud, Directeur des relations publiques du groupe assure désormais cette fonction.

La récupération et la diffusion de l’identité « Identifiant National de Santé » (INS), l’identification électronique par Pro Santé Connect (PSC) et la e-CPS, l’Espace Numérique de Santé (ENS) avec son futur store d’applications référencées et le DMP, l’intégrabilité, la messagerie sécurisée de santé (MSS), etc. Dedalus France sera particulièrement volontaire sur ces évolutions indispensables en France et communiquera très régulièrement sur les évolutions et l’alignement de ses solutions à la feuille de route.

Cette démarche doit s’accompagner d’un financement adapté et ambitieux pour permettre l’intégration de ces services socles et le déploiement sur l’ensemble des clients. Nous saluons les annonces récentes autour du volet numérique du Ségur de la santé qui donne espoir sur la capacité de déployer rapidement la nouvelle stratégie, avec un coup d’accélération significatif dans les trois prochaines années.

L’État aura besoin de partenaires industriels puissants, ayant les ressources de R&D et de déploiement suffisantes pour assurer une mise en oeuvre dans les meilleurs délais de tous les services socles. Sans cela, l’ensemble des mesures pourraient prendre des années à se réaliser, essoufflant tous les acteurs, les institutionnels comme les citoyens.

Dedalus est en capacité d’assurer ces déploiements massifs dans un délai contraint, comme il l’a déjà démontré en 2020 dans le cadre de son implication dans la lutte contre la COVID-19 avec le projet SI-DEP : Il s’agissait de raccorder en 5 semaines plus de 4 000 laboratoires privés et publics de France et de remonter au concentrateur national les résultats des examens virologiques et sérologiques obtenus localement, et ce, afin de permettre d’identifier des foyers épidémiques, d’organiser les enquêtes sanitaires pour assurer l’isolement et le test des cas contact. Très implanté sur l’activité laboratoire, Dedalus a donc mobilisé jusqu’à 100 personnes sur ce projet, qui ont travaillé sans relâche pour relever ce défi et tenir les objectifs.

Éditeur et intégrateur de logiciels, leader européen dans la santé avec bientôt 5 500 collaborateurs dans le monde dont 1 100 en France, Dedalus est très présent dans les GHT, les ESPICS et les groupes d’hospitalisation privés et lance son « initiative mobilité ». En effet, l’accès aux informations en mobilité est un enjeu majeur et Dedalus veut repenser le réseau de communication des établissements de santé en le recentrant sur les besoins des professionnels intervenant au plus près des patients. 

Focus sur quelques actions

Action 6 : Identifiant national de santé (INS)

Depuis de nombreuses années, Dedalus est convaincu de la nécessité absolue d’un identifiant unique de santé du citoyen, qui est essentiel pour un partage facilité des données de santé et pour renforcer l’identitovigilance. Son absence pénalise fortement la France notamment sur les suivis de parcours de soins, l’analyse médico-économique, l’interopérabilité, la consolidation des documents pour le patient, etc.

Fort de son expérience internationale et surtout européenne, Dedalus a déjà assisté et participé au déploiement de stratégies « d’identifiant unique » dans de nombreux pays. En Italie notamment, berceau du groupe, l’ensemble du système de santé est basé sur un identifiant unique du patient depuis plus de 15 ans.

Les équipes techniques de Dedalus ont participé à la co-construction du corpus documentaire associé à l’identité INS (guide d’implémentation, référentiel national d’identitovigilance, etc.). L’interrogation du téléservice INSi et l’implémentation de l’identité INS dans les différents outils (GAM, DPI, RIS, SIL, etc.) est en cours, afin de permettre un déploiement massif chez les clients de Dedalus dans les prochains mois et se mettre le plus vite possible en conformité avec la réglementation qui impose aux acteurs de la prise de charge de référencer les données de santé avec l’identité INS.

Action 7 : application Carte Vitale : ApCV

Beaucoup d’applications du groupe Dedalus impliquent l’identification électronique de l’assuré, ainsi que la facturation associée à sa prise en charge.

L’utilisation de France Connect et de l’ApCV dans les produits Dedalus apportera une vraie simplification et une fiabilisation de l’identité des patients.

L’objectif est notamment de pouvoir se décharger de l’enregistrement et de l’identification électronique, tout en assurant un niveau de garantie suffisant (niveau eIDAS substantiel) quand les traitements incluent des données de santé à caractère personnel.

Action 8 et 9 : Généralisation des identités numériques aux acteurs de santé (e-CPS et Pro Santé Connect)

Déjà en partie connectées aux référentiels socles RPPS et ROR, les solutions de Dedalus adapteront leur interopérabilité avec les évolutions de ces référentiels (élargissement du RPPS aux autres professionnels intervenant dans le système de santé et décommissionnement d’ADELI, amélioration des couches d’exposition, lancement du ROR-national en 2022, etc.).

En particulier, Dedalus va implémenter Pro Santé Connect comme solution de référence pour l’identification électronique des professionnels dans ses solutions. Cela permettra une identification électronique par CPS ou par e-CPS, et préparera une éventuelle diversification des moyens d’identification électronique, qui sera ensuite neutre dans l’adaptation de ses logiciels.

La e-CPS sera beaucoup plus accessible pour les professionnels, qui pourront s’en doter sur smartphone, en mobilité, sans préalablement avoir de CPS s’ils sont bien enregistrés dans le RPPS avec leur adresse mail et leur mobile.

C’est une grande innovation pour les professionnels, qui leur permettra notamment de garder toujours le même moyen d’identification électronique.

Très concrètement, Dedalus prévoit – au-delà des expérimentations en cours – d’implémenter PSC sur des premiers produits courant 2021.

Action 10 : interopérabilité

C’est un axe fort et indispensable de toute stratégie e-santé. La feuille de route du numérique en santé insiste sur l’interopérabilité technique et sémantique de tous les systèmes et sur son opposabilité aux acteurs du marché.

Dedalus est un des acteurs les plus investis dans l’interopérabilité sur l’ensemble de ses solutions, en pleine évolution vers la norme FHIR qui est au coeur de sa stratégie D4U.

Par exemple, Dedalus est pleinement engagé pour systématiser les échanges de biologie en CDA R2 L3, et pour assurer un alignement des flux des demandes et des résultats sur les codes LOINC-FR, en se focalisant dans un premier temps sur les examens les plus utilisés.

La feuille de route du numérique en santé prévoit l’implémentation prochaine d’un Serveur Multi-Terminologies (SMT) qui sera utilisé par nos solutions pour récupérer les dernières versions des jeux de valeurs des terminologies. La plateforme de tests mise en place par l’Agence du Numérique en Santé, et l’ensemble des événements organisés (connectathons, etc.) seront propices à la réalisation de tests sur les documents et messages générés par nos produits.

Dedalus salue la relance d’une gouvernance active de l’interopérabilité, dans laquelle elle prévoit de s’impliquer pleinement.

Enfin, Dedalus est un spécialiste des multi-terminologies, et c’est notamment une des parts du savoir-faire de son portail de connaissances cliniques, le CKP (Clinical Knowledge Portal), actuellement proposé mondialement aux communautés médicales pour la gestion et le partage des cas cliniques. Dedalus le rendra interopérable avec le SMT dans les mois qui suivront sa mise en production.

Action 11 : Messagerie sécurisée de santé

Opérateur expérimenté de la Messagerie Sécurisée de Santé, Dedalus équipe en France de nombreux établissements et structures de santé, notamment avec sa solution SantNet Box.

L’extension de la MSS au secteur médico-social et à l’usager va dans le sens des attentes du groupe et l’État peut donc compter sur notre participation active à cette démarche.

Par ailleurs, Dedalus veillera à l’implémentation du Dossier des Spécifications Techniques de la MSSanté dans le maximum d’outils utilisés par les professionnels de ville, afin que l’ensemble des documents (lettre de sortie, comptes-rendus, etc.) puisse être transmis et reçus par Messagerie Sécurisée de Santé, de la manière la plus automatisée et ergonomique possible.

Ce chantier prépare l’ouverture de l’espace numérique de santé, qui intégrera une messagerie sécurisée de santé pour les patients, où ils pourront échanger de manière sécurisée et fluide avec leurs professionnels.

Action 12 : le Dossier Médical Partagé (DMP)

Depuis 2011, Dedalus propose de nombreuses solutions compatibles avec le DMP et a effectué son déploiement autour de ses DPI, de ses solutions médico économiques, de laboratoire ou d’imagerie.

L’extension d’usage au médico-social est apprécié, ainsi que le recentrage du DMP comme entrepôt de ressources documentaires et de données de santé du futur espace numérique de santé.

Il est indispensable que la France ait enfin un recueil exhaustif des données de santé du patient et de l’usager et que le patient puisse enfin disposer d’un réel contrôle sur l’accès à ses données de santé.

Nous implémentons déjà les évolutions du DMP dans sa version 2 (API V2), et prévoyons également le déploiement, dans toutes nos solutions, du volet consultation du DMP.

D’ailleurs, Dedalus participe à l’expérimentation DMP-AIR (sur l’authentification indirecte renforcée sans carte CPS) avec quelques établissements de santé.

Action 15 : outils de coordination (e-parcours)

Le groupe Dedalus est un expert du Population Health Management et de l’implémentation des parcours en santé depuis près de 15 ans au niveau européen. Nous possédons des solutions abouties pour couvrir ces usages

En France, Dedalus suit et connait l’initiative e-parcours actuellement en cours d’implémentation dans les différentes régions. Présents dans de très nombreux établissements de santé publics et privés, les solutions de Dedalus sont sollicitées pour commencer à alimenter l’ensemble de ces plateformes en documents de santé.

Dedalus accompagne la demande mais incite fortement les acteurs choisis à respecter les standards d’interopérabilité et notamment FHIR qui est au coeur de notre stratégie. Les constats laissent entrevoir que ce n’est pas encore le cas et l’État peut donc compter sur Dedalus pour inciter fortement à l’uniformisation des standards et au respect de l’état de l’art.

Action 16 : Espace numérique de santé (ENS)

L’État lancera, en pilote en 2021 et en généralisation au 1er janvier 2022, l’Espace Numérique de Santé, outil citoyen, proposant agenda de santé, messagerie sécurisée, référencement de données de santé et gestion des contrôles d’accès en lecture / écriture pour les services référencés dans le store.

Dedalus est impatient de voir ce projet aboutir, projet qui viendra couronner les efforts sur le DMP, largement amplifiés par la mise en place de l’opt-out. Cette infrastructure nationale permettra une forte concentration des ressources, aujourd’hui mise à mal par un trop grand nombre d’initiatives régionales ou privées qui complexifient l’urbanisation de l’ensemble de ces données, et donc leurs usages.

Dès la mise à disposition de l’ENS, Dedalus implémentera toute l’interopérabilité nécessaire avec ses solutions et cherchera à publier le plus rapidement possible ses applications dédiées au citoyen dans le store de l’ENS.

Action 21 et 27 : Plan ESMS Numérique et Structure 3.0

La feuille de route, confortée par les financements accordés dans le cadre du Ségur de la Santé, va développer activement le secteur médico-social et l’inclure dans la sphère stratégique de l’État plateforme. Dedalus se positionne sur cette révolution enfin engagée par la France qui réunifie « deux mondes ».

En effet, les attentes d’un « acteur transversal sanitaire-médico-social » sont fortes. Il doit être capable de proposer des services et des solutions homogènes sur tout le territoire.

Dedalus ambitionne de devenir cet acteur et d’ici peu, effectuera des annonces autour de sa nouvelle stratégie pour le marché français.

Déjà, de nombreux composants sont présents dans l’offre et en production sur ce volet.

Action 22 et 23 : Outil Convergence et certification SI d’établissements

Les équipes de Dedalus participent activement à la co-conception et à l’expérimentation de l’outil Convergence.

Il permettra notamment de démontrer l’engagement de Dedalus et la compatibilité de chacune de ses solutions avec la feuille de route du numérique en santé. Nous prévoyons donc une déclaration de nos solutions dès sa mise à disposition de l’outil.

Cela permettra à terme à l’ensemble de nos clients d’être sereins sur la future certification SI demandée par l’État.

Conclusion

Pour Dedalus, la France a enfin posé une vraie stratégie nationale pour le numérique en santé, basée sur la notion d’État plateforme qui garantit une doctrine, et la mise à disposition de référentiels et de services socles pour le citoyen et les systèmes d’information sanitaires et médico-sociaux.

Dedalus, en tant que leader européen de l’e-santé, a beaucoup d’expérience sur des démarches similaires en Europe et à l’international, et constate que la France aborde enfin sa démarche nationale d’une très bonne manière et s’en donne les moyens, notamment dans le cadre du Ségur de la santé.

Les services proposés et le respect des standards d’interopérabilité, au coeur de la doctrine du groupe, sont très bien accueillis par les équipes et en phase avec notre propre stratégie.

L’État français peut donc d’ores et déjà compter sur l’engagement des équipes de recherche et développement du groupe pour accompagner la feuille de route du numérique en santé et assurer la mise en oeuvre des référentiels et services socles au plus près de toutes ses solutions et donc de ses clients.

Enfin, Dedalus, sera également force de proposition et participera activement à la co-construction des futurs services, dans un but simple et clair : la réussite d’une e-santé, fluide et pratique pour tous les citoyens.


À propos de Dedalus

Dedalus s’impose comme un acteur mondial clé dans le domaine des systèmes d’information de santé clinique et administratif avec des solutions logicielles hospitalières et diagnostiques. Présent dans plus de 40 pays, le groupe occupe une position de leader dans les principaux pays européens en Allemagne, en Italie, au Royaume-Uni, en France et en Espagne. Dedalus compte plus de 3600 collaborateurs dont près de 1100 en France avec une impressionnante plateforme de R&D de 1200 personnes à travers le monde. Le groupe est dirigé par Georgio Moretti en tant que Président exécutif et par Andrea Fiumicelli qui occupe le poste de CEO. Dedalus possède un large portefeuille de produits innovants pour les professionnels de santé et fournit au marché des solutions qui permettent d'accélérer fortement la transformation numérique des établissements de santé et leur efficacité.
En savoir plus : www.dedalus-france.fr

numérique, national, dmp, cps, données de santé, HDS, mssanté , patient, établissements de santé, rpps, e santé, logiciels, dsih, interopérabilité, production, cliniques, dpi