Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Au CH de Rambouillet, la reconnaissance vocale dans le Cloud permet de réduire à zéro les retards des comptes rendus

DSIH, MARDI 06 OCTOBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le centre hospitalier (CH) de Rambouillet a lancé une stratégie de développement de ses activités, l’objectif étant à la fois de réduire le délai de remise des comptes rendus et de conserver des coûts de structure identiques. Pour ce faire, l’établissement a retenu, Dragon Medical One de Nuance, la nouvelle solution de reconnaissance vocale médicale dans le Cloud. Retour sur une « success story » avec Marie-Françoise Gourrin, RSI du CH de Rambouillet.

Sur la photo de gauche à droite :Angélique Laffont, responsable des secrétariatsMarieFrançoise Gourrin, RSIDr Samer Chayeb, chef de service de cardiologiepneumologie

Pour la direction du CH de Rambouillet, les services numériques sont un levier essentiel de sa transformation vers une plus grande attractivité. La direction des systèmes d’information (DSI) a donc eu carte blanche pour implémenter les technologies pertinentes contribuant à l’amélioration des processus organisationnels.

Expliquez-nous ce qui a motivé le choix de la solution de reconnaissance vocale de Nuance ?

« Nous avions une première expérience réussie de la reconnaissance vocale avec Nuance. En 2017, nous avions implémenté la reconnaissance vocale sur site, au sein du service de radiologie, avec déjà pour objectif de travailler sur l’organisation du service et de rendre les processus plus efficaces. Nous sommes alors passés avec succès des dictaphones à la reconnaissance vocale. Les résultats ont été immédiats. Les patients disposaient de leurs comptes rendus à l’issue de la séance. Aussi, forts de ce premier succès, nous avons décidé d’équiper également les cardiologues, par ailleurs très demandeurs, pour optimiser le délai des comptes rendus tant en consultation qu’en hospitalisation. Tout début 2020, Nuance a proposé sa nouvelle solution de reconnaissance vocale dans le Cloud, et nous avons totalement souscrit à l’idée d’externaliser ce service », explique Marie-Françoise Gourrin.

Alors que certains DSI sont encore frileux à l’idée du Cloud, pourquoi avoir fait le choix d’une solution hébergée ?

« La direction commune avec l’hôpital d’Houdan amène nos praticiens à bouger d’un site à un autre, voire de dicter depuis leur domicile, d’où l’intérêt pour nous de passer à une version Cloud », précise Marie-Françoise Gourrin. « En outre, la crise du Covid-19 nous a montré à quel point l’accès aux applicatifs depuis l’extérieur de l’hôpital est crucial. La reconnaissance vocale est accessible partout et en permanence pour nos médecins. C’est donc un choix rationnel et stratégique. »

Quels résultats mesurez-vous aujourd’hui ?

Le projet de reconnaissance vocale Dragon Medical One nous a permis de poursuivre notre trajectoire d’amélioration des processus. Aujourd’hui, 100 % des comptes rendus sont remis aux patients à l’issue de l’examen (hors IRM). Avant, les patients devaient revenir chercher leurs comptes rendus, désormais nous leur remettons à l’issue de la séance. Étendu aux médecins cardiologues, Dragon Medical One permet à ces derniers de compléter les dossiers patients en temps réel, sans double saisie. Les comptes rendus sont directement produits par les praticiens à partir du dossier patient. Le temps de frappe ainsi gagné est reporté sur l’accueil patient, la préparation des dossiers, etc. Nous avons ainsi économisé deux équivalents temps plein de secrétariat, l’un en radiologie et l’autre en cardiologie.

Comment avez-vous mené ce projet ?

Les secrétariats ont été associés à la réflexion organisationnelle et ont été impliqués dans le projet de bout en bout, souligne Angélique Laffont, responsable des secrétariats et référente du projet. « Nous avons aussi opéré de notre côté une transformation de notre métier de secrétaire. Nous jouons un rôle clé dans la formation des médecins en leur apportant un soutien lors de la prise en main », précise-t-elle.

« Pour les radiologues, nous avons migré chaque profil rattaché aux licences Dragon Medical déployées sur site dans la version Cloud. » C’est un point d’attention, précise la RSI. « Avec Dragon Medical One, nous bénéficions non seulement du support de premier niveau et de la maintenance, mais également de l’accompagnement d’un consultant tout au long de notre engagement. C’est un élément qui manquait à l’offre de Nuance », conclut-elle.

Quelles sont les prochaines étapes ?

« On a un effet boule de neige avec cette solution ! Ce sont maintenant les urologues qui nous demandent de les équiper, au vu des résultats en cardiologie. Ils veulent eux aussi être équipés de Dragon Medical One afin de développer leur activité et souhaitent que leurs secrétaires se consacrent désormais à la gestion de la patientèle plutôt qu’à la frappe », indique Angélique Laffont.

Pour en savoir plus sur Dragon Medical One de Nuance :

https://www.nuance.com/fr-fr/healthcare/campaign/demo/dragon-medical-one-demo.html

reconnaissance vocale, cloud, medical, dragon medical, nuance healthcare, rsi, hospitalier, médecins, patient, dsi, radiologie