Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Accompagner l’accélération du déploiement de l’INS et des soins connectés

DSIH, VENDREDI 09 OCTOBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L’Agence du Numérique en Santé a annoncé fin septembre l’accélération du déploiement de l’Identité « Identifiant National de Santé » (INS). Afin d’accompagner l’engagement des acteurs vers des soins mieux connectés, DSIH organise un Webinaire de partage d’expérience le 15 octobre 2020 avec le retour d'expérience de Frédéric André, DSI du C.H. de Valenciennes et la contribution de Xavier Augay, directeur de la société icanopée, éditeur expert de l'interopérabilité DMP et santé.

Les progrès technologiques viennent progressivement bousculer les habitudes. La dématérialisation des processus est déjà à l’œuvre tandis que les technologies mobiles et les objets connectés ont montré un potentiel important et se préparent à modifier sensiblement la pratique de la médecine.

A l’instar des industriels, il est nécessaire que les acteurs s’engagent aussi pour cette feuille de route. Nous allons pouvoir échanger avec un établissement de santé qui met tout en œuvre en ce sens.

Le Centre Hospitalier de Valenciennes nous présentera son plan d'actions en 5 points pour une mise en conformité de son SI : 
- Les échanges avec le DMP, 
- la gestion de l’INS, 
- l'intégration de ProSanté Connect, 
- la mise en œuvre d'une Messagerie Sécurisée de Santé 
- et la prise en compte de la ePrescription.

icanopée, éditeur expert de l'interopérabilité DMP et santé, partagera son expertise de l'intégration des services socle de l'Assurance Maladie dans les systèmes d'information de santé.

Au cœur de cette mutation se retrouvent les professionnels de santé. Dans ce contexte se pose la question de leurs rôles et de l’apport des solutions technologiques pour leur permettre de se concentrer sur l’essentiel : le lien humain.

Inscrivez-vous ici : https://www.dsih.fr/webinaires/feuille-de-route-du-numerique-ma-sante-2022.php 

Par décret, le déploiement de l’INS dans les services numériques en santé est prévu au 1erjanvier 2021. Sa généralisation permettra le partage de l’information médicale en toute sécurité et en confiance, en renforçant l’interopérabilité et l’identitovigilance. Cette annonce de l’ANS de fin septembre est le dernier exemple en date de ladématérialisation des processus et de la pratique de la médecine. A l’instar des industriels, il est nécessaire que les acteurs s’engagent aussi pour cette feuille de route. Lors d’un Webinaire, le 15 octobre prochain, icanopée et DSIH proposent un échange avec un établissement de santé qui met tout en œuvre en ce sens.

 

Développement des usages et compatibilité

Les premiers usages de l’INS en production par les éditeurs de services numériques ont été enregistrés, notamment pour le téléservice. L’ANS se réjouit des centaines d’appels déjà enregistrés par plusieurs dizaines d’utilisateurs. Plusieurs structures se sont déjà investies dont :

  • L’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille : Certains professionnels de l’accueil utilisent le téléservice INSi, avec la solution Pastel du MiPih.
  • Le GHT Nord-Ouest Vexin Val-d'Oise (NOVO) et le centre de lutte contre le cancer Henri Becquerel de Rouen : Des derniers tests sont en cours avec la solution CPage i de CPage avant un passage en conditions réelles.
  • Des structures de ville.

Accélération de la compatibilité

Accompagnés par l’ANS, le réseau de l’Assurance Maladie, des ARS et des GRADeS, les éditeurs se sont engagés à accélérer le développement de solutions « INS compatibles » pour assurer la conformité aux exigences réglementaires.

Ainsi, 9 éditeurs ont commencé les déploiements chez certains de leurs clients, 15 sont désormais autorisés par le centre national de dépôt et d'agrément pour l’utilisation de tout ou partie du téléservice INSi et 16 autres sont en cours de test (autorisation attendue dans les prochaines semaines). 

Par ailleurs, plus de 200 éditeurs ont téléchargé le dossier documentaire sur INSi sur le site du GIE SESAM-Vitale. La moitié a complété l’enquête menée par le GIE SESAM-Vitale afin de donner de la visibilité à l’écosystème sur leur roadmap de développement et de déploiement.

Apport du corpus documentaire du projet INS

En accompagnement à ce développement, l’ANS s’apprête à publier les derniers documents du corpus documentaire du projet INS, à la suite de la concertation estivale :

  • le référentiel national d’identitovigilance (RNIV) décrivant les bonnes pratiques pour aboutir à une identité numérique “qualifiée” permettant le partage de l’identité INS,
  • le guide d’implémentation de l’identité INS dans les logiciels, précisant la manière optimale de référencer l’identité INS au sein de systèmes d’information en santé,
  • les référentiels sur le transport de l’identité INS (annexe CI-SIS et Change Proposal IHEPAM), décrivant la manière de transporter l’identité INS lors du partage d’identité.

De plus, le guide d’intégration du téléservice INSi sera amené à s’adapter aux évolutions fonctionnelles.

Vers des soins mieux connectés ?

A l’instar de l’INS, les progrès technologiques viennent progressivement bousculer les habitudes. La dématérialisation des processus est déjà à l’œuvre tandis que les technologies mobiles et les objets connectés ont montré un potentiel important et se préparent à modifier sensiblement la pratique de la médecine.

Le partage d’expérience avec des structures fortement investies dans ces démarches permet de renforcer l’engagement. Le 15 octobre, icanopée et DSIH proposent un webinaire. L’éditeur expert de l'interopérabilité DMP et santé partagera son expertise de l'intégration des services socle de l'Assurance Maladie dans les systèmes d'information de santé.

Le CH de Valenciennes présentera son plan d'actions pour une mise en conformité de son SI :

  • les échanges avec le DMP,
  • la gestion de l’INS,
  • l'intégration de ProSanté Connect,
  • la mise en œuvre d'une Messagerie Sécurisée de Santé,
  • et la prise en compte de la ePrescription.

La question du lien humain reste également au cœur de cette mutation. Elle pose la question des rôles des professionnels de santé et de l’apport des solutions technologiques. Plus de données centrées Patient grâce à l’accès des données du DMP et du DP ? C’est sans doute un des enjeux majeurs de l’évolution de la médicalisation des Systèmes d’Information des groupements hospitaliers de territoire (GHT) pour les mois à venir. 

Rendez-vous lors du Webinaire organisé par DSIH,
le 15 octobre 2020 de 10h30 à 11h30 sur www.dsih.fr 
Animé par Xavier Vallin, animateur expert pour DSIH,
avec le retour d'expérience de Frédéric André, DSI du C.H. de Valenciennes 
et la contribution de Xavier Augay, directeur de la société icanopée, 
éditeur expert de l'interopérabilité DMP et santé

dsih, national, dmp, interopérabilité, numérique, dsi, médecine, cpage, dématérialisation