Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

VIDAL Sentinel : une double sécurité pour les prescriptions du CHU de Metz-Thionville

DSIH, Bruno Benque, MARDI 13 OCTOBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Avec VIDAL Sentinel, les pharmaciens du CHR de Metz-Thionville ont désormais à disposition un outil d’aide à la décision qui prend en compte, outre les médicaments à risque, les facteurs biologiques. Michaël De Block, DSI de cet établissement, nous éclaire sur cette solution optimisée par l’établissement et générant des alertes non polluantes pour améliorer la sécurité du parcours médicamenteux.

Le Centre hospitalier régional de Metz-Thionville utilise depuis longtemps les solutions digitales de VIDAL dans le cadre des prescriptions médicamenteuses. Les professionnels de la pharmacie à usage intérieur (PUI) ont ainsi l’habitude de valider les prescriptions médicamenteuses depuis le livret thérapeutique VIDAL Hoptimal, consultable en ligne. Cette fonctionnalité est très sécurisante pour leur activité, mais le paramétrage des règles générant des alertes est parfois chronophage, ce qui a conduit les responsables de l’établissement à se tourner vers la solution VIDAL Sentinel.

Un modèle technologique en mesure de traiter à la fois les données biologiques et les médicaments

« Nous avons été contactés par VIDAL fin 2018 afin d’évoquer un projet innovant pour la création d’un outil d’aide à la décision ergonomique et interopérable dans le cadre de la validation complète des prescriptions médicamenteuses, explique Michaël De Block, DSI du CHR de Metz-Thionville. Nous avons ainsi coopéré avec l’éditeur pour implémenter une solution qui puisse être disponible rapidement à partir d’un modèle technologique souhaité par les pharmaciens, prenant en compte à la fois la biologie des patients et les médicaments à risque. »

Un réel outil d’aide à la décision

Avec la crise sanitaire, l’intégration bidirectionnelle de la solution au dossier patient n’est pas encore opérationnelle, malgré la demande très forte des utilisateurs. Mais la dernière version du logiciel est utilisée depuis fin 2019 dans l’établissement et reçoit l’approbation des utilisateurs. « Les pharmaciens et les internes en pharmacie de notre établissement se servent de la solution pour identifier les patients les plus à risque et les priorisent dans le cadre de l’analyse des prescriptions dont ils font l’objet, poursuit Michaël De Block.VIDAL Sentinel, en croisant les données issues des médicaments et de la biologie des patients, génère très rapidement des alertes relatives à une liste de patients à surveiller et communique des éléments très concrets pour valider, ou non, la prescription. »

Un réel apport pédagogique pour les internes en pharmacie

Cette solution permet aux professionnels de la PUI d’analyser les prescriptions avec une pertinence accrue, en limitant notamment le nombre d’alertes dites « polluantes » et de les valider plus rapidement tout en gagnant en confort. « Il s’agit également d’un support pédagogique de choix pour les internes et les externes en pharmacie. Ils participent, dans ce cadre, à l’amélioration des règles générant les alertes et améliorent au quotidien un réel outil d’aide à la décision qui tire profit du savoir-faire de VIDAL et qui analyse les informations issues de deux sources différentes. Enfin, et ce n’est pas le point le moins important, il s’agit d’un logiciel qui se détache de la concurrence puisqu’il bénéficie du savoir-faire de VIDAL », conclut-il.

La PUI a missionné un interne en pharmacie pour analyser la nouvelle organisation de la validation médicamenteuse, ce qui fait l’objet de la thèse qu’il soutiendra fin octobre.

sécurité, chu, vidal, dsi, chr, pharmacie, pui, logiciel, biologie