Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Le CH de Lens adopte le DPI Cerner pour ses consultations d’anesthésie

DSIH, MARDI 20 OCTOBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Depuis septembre 2020, les consultations d’anesthésie pédiatriques et pour adultes du centre hospitalier de Lens bénéficient de l’intégration du dossier d’anesthésie de Cerner. L’établissement support du GHT de l’Artois poursuit ainsi sa route vers le « zéro papier ».

La mise en place du dossier de consultation d’anesthésie dans le DPI Cerner Millennium® de Cerner marque une nouvelle avancée dans le projet d’établissement qui doit s’étendre à l’anesthésie et au bloc opératoire en avril 2021. Cette évolution constitue également une première pour Cerner qui permet au CH de Lens de bénéficier des toutes dernières fonctionnalités de la solution. Cette étape est le fruit d’une impulsion, celle du Dr Thomas Gryson, l’un des 13 anesthésistes à temps plein du service, qui compte également six internes.
Les anesthésistes apprécient le service rendu par l’outil, même ceux qui étaient le moins en attente d’une solution informatique. Le Dr Thomas Gryson l’a ainsi fait tester par un confrère moins familier que lui de cette technologie. Une façon d’évaluer l’adaptabilité de la solution autant que la pertinence du choix : « Prise en main rapide, fluide, intuitive », voilà en quelques mots le retour qu’il a obtenu. Opération réussie pour le Dr Thomas Gryson qui a lui-même formé ses confrères par petits groupes, en réalisant devant eux une consultation. Il a également réalisé des mémos étape par étape, disponibles sur chaque PC et adressés en complément par mail, pour faciliter l’utilisation de la solution.
Le dossier de consultation permet d’assurer le codage automatique du PMSI, avec le score de risque anesthésique ASA, « ce qui nous évite d’oublier de coder un acte. Il représente aussi un gain de temps pour nous et financier pour l’établissement », indique l’anesthésiste. Autre fonctionnalité appréciée : le courrier d’anesthésie pour le patient qui reprend tous les éléments importants : date de l’entrée au bloc, produits d’anesthésie prévus, consignes de jeûne préopératoire, indications sur les médicaments à proscrire avant l’opération, consignes relatives à la consommation de tabac ou d’alcool avant l’intervention, etc. Le Dr Thomas Gryson indique que ce courrier a désormais une valeur médico-légale en garantissant la traçabilité des informations. La solution contribue également à rendre disponible ces informations pour les patients amenés à subir plusieurs interventions. « Il est désormais très facile de retrouver l’historique dans le dossier patient », ajoute-t-il. Les bilans biologiques de moins de trois mois répertoriés dans Cerner Millennium® sont présents dans le dossier de consultation. Autre avantage de la solution de Cerner : un protocole permet de prescrire la veille d’une intervention un prélèvement le jour J. « Les infirmières n’ont ainsi plus besoin d’appeler l’anesthésiste présent le jour de l’intervention pour délivrer la prescription », souligne le Dr Thomas Gryson. La prémédication sera prochainement elle aussi informatisée. « Ces deux protocoles fluidifient les interventions », complète-t-il.
L’arrivée future d’imprimantes-scanners dans tout le service permettra notamment de scanner les documents médicaux apportés par les patients, et les praticiens pourront basculer totalement sur le « zéro papier ».

cerner, dpi, hospitalier, bloc, codage