Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Le GHT 92 en route pour la convergence avec Orbis

DSIH, MARDI 03 NOVEMBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Depuis 2011, l’ensemble des sites du centre hospitalier des Quatre Villes (CH4V), établissement support du groupement hospitalier de territoire des Hauts-de-Seine (92), bénéficie du dossier patient informatisé Orbis de Dedalus. C’est ce DPI multi-entités juridiques qui a été retenu pour assurer la convergence du système d’information du GHT.

Le DPI Orbis installé en 2011 sur l’ensemble des sites du CH4V est devenu la pierre angulaire de toutes les activités médicales. L’intégration du module Ehpad, déployé entre 2019 et 2020, a permis de couvrir la plupart des activités de l’établissement. « Avec la convergence, les autres établissements vont pouvoir bénéficier de cette expertise métier, capitaliser sur les apports fonctionnels du DPI Orbis en place sur le CH4V mais aussi y apporter les besoins fonctionnels liés à leurs spécificités, indique Thierry Pasquelin, directeur des systèmes d’information du CH4V. Néanmoins, nous gardons à l’esprit que ces spécificités doivent être limitées pour pouvoir bénéficier d’un DPI commun mais aussi permettre son exploitation simple par les 4 000 futurs utilisateurs, dont 1 000 praticiens et soignants ». Le CH4V a complété son DPI avec HYDmedia, la solution d’archivage numérique et de dématérialisation des documents qui permet d’alimenter ce DPI. « En couvrant l’ensemble du parcours patient, nous permettons aux soignants et praticiens une meilleure coordination des soins pour assurer la prise en charge du patient », souligne le DSI de l’établissement support du GHT 92.

L’intégration d’Orbis est en cours

Des opérations préalables ont été effectuées pour pouvoir accueillir la convergence du DPI : « mise en place chez notre hébergeur de santé des infrastructures d’un serveur d’identité unique, mise en œuvre d’une architecture intergicielle EAI pour assurer l’interopérabilité et les échanges interapplicatifs avec l’ensemble des établissements, réalisation de l’interconnexion de nos cinq établissements sur le réseau à haut débit ROSeS (réseau optique sécurisé pour l’e-santé) du groupement de coopération sanitaire Sesan. » Début septembre, cette intégration est entrée dans une phase cruciale de construction, avec les études et le paramétrage fonctionnel pour y intégrer les besoins des établissements. « Nous devons proposer un tronc commun et travailler sur les options propres à chacun d’entre eux pour pouvoir commencer les déploiements à partir de janvier 2021.
Notre timing est serré et cadencé par la feuille de route Hop’en
», explique Thierry Pasquelin. Le GHT s’est engagé sur 3 domaines (selon les établissements) : développer le dossier patient informatisé et interopérable et le dossier médical partagé (D2) ; informatiser la prescription alimentant le plan de soins (D3) ; communiquer et échanger avec les partenaires (D6), pour bénéficier des aides au financement. « Des projets d’une telle envergure sont coûteux et difficiles à supporter financièrement sans aide accordée aux établissements. Le déploiement d’Orbis sur tout le GHT va nous permettre de tenir ce calendrier resserré », souligne Thierry Pasquelin. Reste à définir la stratégie de déploiement : big bang ou établissement par établissement, avec des services pilotes. Les discussions sont en cours.

hospitalier, dpi, orbis, patient, dossier patient, dossier patient informatisé