Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Le groupe Vivalto Santé se tourne vers la mobilité pour améliorer la qualité de vie de ses salariés

DSIH, LUNDI 14 DéCEMBRE 2020 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Comment fluidifier et hiérarchiser les communications dans les établissements de santé pour les rendre plus efficaces ? Comment assurer des échanges conformes au règlement général sur la protection des données ? Face à ces enjeux de transformation des usages et de protection des données de santé, le groupe d’hospitalisation privée Vivalto Santé mise sur l’application Quarness de Dedalus.

Une infirmière passe plus d’une heure par jour au téléphone. Elle doit aussi répondre à des appels urgents pendant les soins, sans pouvoir prendre de notes, ce qui l’oblige à un effort stressant de mémorisation. Autre défi, les salariés des établissements de santé ont largement recours à des applications mobiles personnelles de type WhatsApp, non sécurisées, pour échanger rapidement des informations. Pour améliorer la qualité de vie au travail dans ses établissements, le groupe Vivalto Santé a noué en 2017 un partenariat avec la start-up Quarness, qui depuis a rejoint Dedalus, et Orange pour tester son application mobile de messagerie dans un service du centre hospitalier Sainte-Marie à Osny (95). L’application permet aux personnels d’échanger une information structurée, avec des alertes et des niveaux d’urgence tout en respectant la sécurité des données, ce qui évite les interruptions intempestives des tâches.

Une première expérimentation positive

Jacqueline-Hubert_VivaltoAprès une première analyse des bénéfices réalisée et présentée en 2019 lors des Trophées de l’innovation de la Fédération de l’hospitalisation privée, qui a décerné la seconde place à Quarness, le groupe Vivalto Santé a décidé d’étendre Quarness à l’ensemble du centre hospitalier Sainte-Marie en 2020. Un nouveau bilan est prévu pour la fin de l’année. « Si cette seconde phase d’évaluation s’avère probante, sur les usages en mobilité comme sur l’ergonomie de la solution ou la sécurisation des données personnelles de santé, le groupe devrait déployer l’application sur ses 40 établissements », confie Jacqueline Hubert, directrice Support & Transformation chez Vivalto Santé.

Un projet complexe et ambitieux

Marie-Pascale-Chargue_VivaltoDe nombreux aspects doivent être pris en compte pour construire la mobilité dans une structure de soins. Pour Marie-Pascale Chague, directrice de l’innovation du groupe Vivalto Santé, « un tel projet est complexe autant qu’ambitieux. Il s’agit de transformer en profondeur les habitudes de communication dans un établissement de santé », avec la perspective de remplacer à terme les Dect à la technologie vieillissante. Si la preuve de concept est établie pour « un produit très simple d’usage, nous devons maintenant arriver à montrer comment passer à la mobilité en transformant la communication qui touche tout un chacun dans un établissement de santé, avec des répercussions sur la qualité de vie au travail, de service aux patients et de communication entre les acteurs de l’établissement », ajoute-t-elle. Dedalus, avec d’autres partenaires, accompagne le groupe Vivalto Santé dans la phase d’évaluation de l’efficacité de la solution à l’échelle du centre hospitalier.

protection des données, dedalus, données de santé, HDS, hospitalier