Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Programme ESMS numérique (épisode 3) : dernière ligne droite avant le dépôt des candidatures !

Par Didier Alain, consultant-expert WELIOM, LUNDI 18 JANVIER 2021 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

En novembre dernier paraissait l’instruction aux ARS leur fournissant le cadre de la phase d’amorçage du programme ESMS numérique [1]. Au mois de décembre, Myriam Danyach, directrice du programme à la CNSA, nous éclairait sur les détails du programme [2]. La prochaine échéance concerne l’ouverture effective de l’appel à projets par les ARS.  

L’appel à projets, c’est quoi ?

Pour bénéficier du financement « amorçage » du programme ESMS numérique, les porteurs de projet, à savoir un ou plusieurs organismes gestionnaires, doivent préparer un projet en bonne et due forme et le transmettre à l’ARS de leur région. Pour être retenu, le projet doit répondre à trois conditions : définir les caractéristiques du porteur de projet, respecter des critères de sélection et, in fine, pour bénéficier de l’intégralité de la subvention, satisfaire aux cibles d’usage qui seront mesurées en fin de projet.

L’appel à projets, pour quand ?

L’appel à projets sera ouvert par les ARS à partir de début février, autant dire demain ! Selon toute probabilité, pour cette première phase du programme, les porteurs de projets auront deux mois pour déposer leur candidature.

Si vous n’êtes pas prêt, pas de panique : il ne s’agit que de la première étape du programme ESMS numérique. Prévu sur plusieurs années, il bénéficiera au total de plus de 600 millions d’euros de subventions. Le problème étant que, pour le moment, des incertitudes persistent sur les dates des prochaines fenêtres.

L’appel à projets, comment ?

Les étapes d’un projet d’acquisition de DUI qui mènent à un usage effectif ne peuvent être résumées en quelques lignes. Néanmoins, une belle image vaut parfois mieux qu’un long texte.

Plusieurs acteurs sont à votre disposition pour vous accompagner dans ce parcours : les ARS elles-mêmes, bien sûr, les collectifs SI médico-sociaux, s’ils existent dans votre région, mais également les cabinets conseils, dont c’est l’un des métiers !

L’histoire ne fait que commencer. De belles et grandes perspectives pour le numérique s’ouvrent dans le médico-social. Mais ça, c’est pour la suite du feuilleton…


[1] Consultable sur le site de la CNSA : https://www.cnsa.fr/documentation/202012_esms_numerique_instruction_amorcage_signee.pdf 

[2] https://www.weliom.fr/publications/tout-savoir-sur-esms-numerique-avec-la-directrice-du-programme/

Par Didier Alain, consultant-expert WELIOM

 


À propos de WELIOM

Pour être efficiente, la transformation des établissements de santé doit être pensée de manière globale en prenant en compte l’ensemble des enjeux économiques, réglementaires, sociétaux et médicaux. WELIOM se positionne en partenaire de cette transformation, en mettant au service des acteurs du monde de la santé des experts reconnus et des méthodologies adaptées à leurs domaines d’activité. En tant que société de conseil et de services dédiée au secteur de la santé, WELIOM accompagne ses clients en intégrant à leur réflexion l’évolution des organisations, le développement des services numériques et le respect des obligations réglementaires.

Plus d’infos : https://www.weliom.fr Contact : contact@weliom.fr 

numérique, ars