Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Sémantique : débat sur le positionnement de la Snomed CT

DSIH, Damien Dubois, MARDI 02 FéVRIER 2021 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

   

Afin de prolonger le débat sur le positionnement de la Snomed CT, l’ANS a publié de nouvelles annexes scientifiques du rapport « Faut-il adopter la Snomed CT ? » et mis en ligne, le 27 janvier, deux nouveaux ateliers, organisés fin 2020.

En 2019, à la demande de la Délégation ministérielle du numérique en santé (DNS), l’Agence du numérique en santé (ANS) vient d’apporter de nouveaux éléments sur l’opportunité d’adopter la Snomed CT en France, après une première mission d’évaluation des terminologies de référence du secteur sanitaire et social, faisant suite aux précédents travaux.

Snomed CT, pour Systematized Nomenclature of Medicine Clinical Terms, constitue le vocabulaire de référence international permettant de représenter les faits cliniques par des codes dans les SI médicaux. Cet ensemble sémantique, organisé de manière systématique, fournit des codes, des termes, des synonymes et des définitions utilisés dans la documentation clinique et les rapports. Snomed CT est l’une des terminologies de santé les plus complètes.

Elle sert de base pour les dossiers électroniques et couvre les résultats cliniques, les symptômes, les diagnostics, les procédures, les structures corporelles, les organismes, les étiologies, les substances, les produits pharmaceutiques, les dispositifs et les échantillons. Cette terminologie permettrait aux solutions informatiques de santé d’atteindre un niveau d’interopérabilité satisfaisant.

Le principe d’interopérabilité sémantique est essentiel pour la production de soins centrée sur le patient et ses données qui nécessite un usage des dossiers patients fluide par les professionnels de santé et exploitable pour le soin et/ou la recherche. Dans ce cadre, l’opportunité d’adopter la Snomed CT a été examinée à partir de quatre axes :

  • Analyse bibliographique (revue des méthodologies d’évaluation des terminologies et statut de l’évaluation de la Snomed CT) ;
  • Mise à jour des retours d’expérience internationaux (analyse des enseignements des expériences internationales en termes de mise en œuvre et de déploiement de la Snomed CT) ;
  • Évaluation juridique (étude du positionnement relatif d’un ensemble de ressources sémantiques, dont la Snomed CT, en matière de propriété intellectuelle et de sécurité juridique) ;
  • Évaluation scientifique (comparaison de la performance de la Snomed CT par rapport à d’autres terminologies de référence sur dix cas d’usage : couverture, capacité d’annotation, alignements interterminologies).

Ainsi, une première présentation des résultats a été réalisée en juillet, avant la phase de concertation qui s’est déroulée jusqu’à fin décembre 2020. Dans ce cadre, l’ANS a organisé une série d’ateliers pour approfondir plusieurs points cruciaux de cette adoption et en débattre. Deux d’entre eux ont été mis en ligne :

  • Les enjeux juridiques d’une adoption de la Snomed CT dans un contexte d’ouverture des données. Présenté par l’ANS, l’Inserm Orphanet et le cabinet d’avocats KGA, cet atelier est basé sur les résultats de l’étude juridique du rapport ;
  • Discussion sur les cas d’usage de la Snomed CT autour de la synthèse d’une partie des études scientifiques menées dans le cadre du rapport « Faut-il adopter la Snomed CT ? ». Les travaux sont mis en perspective avec le volet numérique du Ségur de la santé en termes de microbiologie, d’anatomie, de pharmacologie et d’oncologie.

numérique, cliniques, production