Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Forte mobilisation des entreprises française innovantes contre la Covid

DSIH, Damien Dubois, MARDI 09 FéVRIER 2021 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Début février, France Biotech a réuni un panel d’entrepreneurs en santé pour donner les premiers éléments de son Panorama. Il mesure la maturité technologique et l’expertise des sociétés HealthTech françaises de même que leur agilité structurelle dans la lutte contre la Covid-19.

Parmi les sociétés interrogées dans le cadre du Panorama France HealthTech 2019, dont l’étude complète est à paraître le 11 février prochain, 26 % des entreprises ont engagé un ou des programmes de recherche Sars-Cov-2, dont 86 % étaient toujours en cours fin 2020. Ces programmes concernent des solutions prophylactiques, diagnostiques, thérapeutiques ou digitales.

Pour France Biotech, association professionnelle indépendante qui fédère les entreprises innovantes en santé et leurs partenaires experts, il faut noter « la mobilisation remarquable au service des patients et du système de santé, une forte agilité et résilience, un potentiel économique et de création d’emplois considérables ». Le même communiqué précise que « les sociétés HealthTech ont su rapidement mettre à profit leurs connaissances pour s’engager dans la lutte contre la Covid-19 ».

Mobilisation et redirection de travaux

Au final, ces entreprises ont développé plus d’une centaine de solutions en mobilisant, par exemple, des plateformes technologiques pour développer des candidats-vaccins. D’autres, spécialisées dans l’étude de l’inflammation ou l’immunité se sont réorientées vers la prise en charge des patients atteints par la Covid-19. Certaines ont lancé des essais cliniques « avec des résultats prometteurs », alors qu’il n’existe pour l’instant pas de traitement spécifique. Autre exemple, des kits de détection antigénique du Sars-Cov-2 ont été développés par des entreprises de diagnostic.

Par ailleurs, les entreprises de santé digitale ont mis à disposition leurs solutions de téléconsultation, de gestion de parcours pour les professionnels de santé et les patients pour faciliter la continuité des soins concernant les autres pathologies, en particulier les affections de longue durée et les maladies chroniques.

Une recherche d’excellence

Pour France Biotech, cette mobilisation va de pair avec la qualité des laboratoires de recherche académique français : « Cette excellence scientifique et médicale s’illustre dans la composition des portefeuilles des sociétés HealthTech pour apporter une médecine plus préventive, plus personnalisée et capable également de guérir les patients. »

Le Panorama montre que l’oncologie représente 30 % des programmes de R&D, les maladies infectieuses 14 % et du système nerveux central 11 %, sans négliger pour autant certaines maladies génétiques, notamment les maladies orphelines. Ainsi, plus de 1 000 produits seraient en développement en 2020, dont un tiers en phase clinique. Cette richesse n’occulte pas la fragilité, particulièrement dans un contexte de compétition internationale accrue.

L’industrie et les biotechs en synergie

Le Panorama confirme que les industriels sont les partenaires privilégiés des biotechs, à travers les fonds d’investissement.« Cette diversité technologique est indispensable pour répondre aux différents besoins des malades », ajoute France Biotech ; une nécessité qui va s’amplifier avec le vieillissement de la population, l’accroissement des maladies infectieuses et des risques liés à l’environnement comme aux modes de vie.

L’implication de l’industrie se concrétise également dans la prise en charge des dernières phases de développement et la commercialisation, même si le Panorama révèle une baisse de cette dynamique en 2020 avec seulement une quinzaine d’accords industriels.

Ainsi, l’association appelle de ses vœux plus de mobilité des talents entre l’industrie pharmaceutique et les biotechs afin d’apporter les meilleurs standards en termes d’ambition industrielle et de capacité d’exécution au sein des entreprises françaises.

Des défis de financement et de soutien des pouvoirs publics

France Biotech appelle au renforcement des financements : « Le modèle des biotechs est basé sur l’atteinte de jalons créateurs de valeur et non sur des métriques financières classiques. » Ainsi, elles ne génèrent pas de chiffres d’affaires pendant plusieurs années et nécessitent de lourds investissements. Si le dispositif Tibi et la mobilisation de la Fédération française de l’assurance avec la Caisse des dépôts et consignations sont des signaux positifs pour France Biotech, cette dernière insiste sur la nécessité d’un renforcement significatif du soutien des pouvoirs publics pour garantir une continuité de financement, s’assurer d’une expertise de haut niveau à toutes les phases, simplifier les dispositifs administratifs, réglementaires et de financement public, mais aussi pérenniser les activités de R&D et de production sur le territoire.

Sociétés interrogées dans le cadre du Panorama France HealthTech

Healthtech AB Science, Abivax, Acticor Biotech, Aiova, Avalun, Biophytis, Fab’entech, Flash Therapeutics, Genoscience Pharma, Innate Pharma, Inotrem, Ose Immunotherapeutics, Osivax, Signia Therapeutics, Valneva, Xenothera.

pharma