Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Une première collaboration entre le Health Data Hub et HUGO le réseau des hôpitaux universitaires du Grand-Ouest (Communiqué)

GCS HUGO, VENDREDI 19 FéVRIER 2021 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Soutenir les acteurs à l’origine de la collecte des données dans la démarche de partage des données pour la recherche et l’innovation est l’un des axes de l’offre de service du Health Data Hub (HDH). Avec le projet Hugoshare, c’est une première collaboration ambitieuse qui est lancée entre le Health Data Hub et le groupement de coopération sanitaire (GCS) HUGO, porteur de la première plateforme de données de santé interrégionale.

Un projet data au service de plus de 420 000 patients du Grand Ouest 

Problème de santé publique majeur, l’iatrogénie regroupe les effets indésirables liés à des prescriptions médicamenteuses et des actes médicaux lors de prises en charge de patients par des professionnels de santé. 

En croisant les données hospitalières issues des entrepôts de données de santé de six hôpitaux du réseau HUGO (CHU de Rennes, CHU de Brest, CHU de Nantes, CHU d’Angers, CHU de Tours et Institut de Cancérologie de l’Ouest), avec les données médico-administratives de l’Assurance Maladie (les prescriptions de médicaments), le projet Hugoshare vise à identifier les incompatibilités de médicaments ainsi que les critères conduisant à des ruptures de traitement, pour aider les soignants à mieux les prévenir. 

Ces données, issues tant des hôpitaux que de la médecine de ville, permettront de diminuer les accidents iatrogéniques, et ainsi d’améliorer le parcours de soins de tous les patients, en particulier pour les plus fragiles. 

Un partenariat entre le Health Data Hub et le GCS HUGO, porteur du « Ouest Data Hub », qui permet de mobiliser les données de six hôpitaux et de la médecine de ville

Le groupement de coopération sanitaire HUGO est pionnier dans la mutualisation de données inter-hospitalières. HUGO travaille depuis plusieurs années à faciliter la constitution de centres de données cliniques (CDC) coordonnés dans les CHU et l'Institut de cancérologie de l'Ouest (ICO). Une étape majeure a été franchie cet été avec la mise à disposition d’une plateforme de données de santé interrégionale : Ouest Data Hub. 

C’est ainsi un gisement exceptionnel de données anonymisées qui est disponible, constitué de comptes-rendus, prescriptions et administrations, dossiers d’urgence, laboratoires, dossiers infirmiers, PMSI, anatomopathologie, imagerie, génomique… D’ores et déjà riche de plus de 5 millions de patients, 6 millions de séjours, 130 millions de documents. 1,2 milliards de données structurées, etc., il est enrichi en permanence.
Grâce à son Ouest Data hub, le GCS HUGO souhaite contribuer au renforcement de l’innovation en santé, en articulation avec la démarche nationale lancée dès 2018 et qui a mené à la création du Health Data Hub. 

Une collaboration scientifique de haut niveau qui s’appuie sur l’équipe de recherche en données massives du CHU de Rennes

Le Pr Marc Cuggia, expert en informatique médicale au CHU de Rennes, est le pilote scientifique du projet Hugoshare dont la mise en oeuvre est assurée par le CHU de Rennes pour le compte du GCS HUGO. 

Le projet Hugoshare doit permettre de développer et évaluer un modèle d’analyse reposant sur des méthodes adaptées aux données massives en santé. Il vise également à poursuivre des objectifs secondaires, mais primordiaux relatifs aux aspects organisationnels et technologiques nécessaires au partage et au traitement des données massives en santé (techniques d’appariement déterministes intersources, intégration et traitement de données hétérogènes, traçabilité des traitements par tatouage et crypto-tatouage des données). 

Un partenariat préfigurateur de futurs développements sur le territoire 

Le partenariat entre le GCS HUGO et le Health Data Hub permettra de démontrer la complémentarité des deux démarches. Le partage des données est en effet nécessaire à toutes les échelles du territoire. L’accompagnement humain et financier du Health Data Hub et le croisement avec les bases de données nationales, sont nécessaires, dans certains cas, pour passer à l’échelle et obtenir la masse critique de données indispensable à l’étude de certains phénomènes. 

Idéalement, ce projet pourrait préfigurer de futures collaborations entre le HDH et les autres hubs interrégionaux qui se mettront en place sur le territoire. 


Pour en savoir plus sur … 

Le groupement de coopération sanitaire HUGO : 

HUGO est un GCS créé en 2013, à partir d’une coopération démarrée en 2005. Il regroupe les CHU-CHR de trois régions (Bretagne, Pays-de-Loire, Centre-Val de Loire) en qualité de membres fondateurs (Angers, Brest, Nantes, Orléans, Rennes et Tours) et de trois membres associés (le CLCC de Nantes-Angers, le CH du Mans et le Centre Hospitalier Départemental de Vendée).

Doté d’un budget de 4.5 millions d’euros en 2020, alors que les établissements membres représentent 5 milliards de budget, il couvre 15 % de la superficie du territoire national et assure une offre de soins de recours pour 10 millions de personnes. 

Le groupement HUGO porte une logique fédérative tournée vers l’excellence dans les domaines du soin, de l’enseignement et de la recherche

Organisation reconnue, HUGO apparaît comme l’exemple national le plus abouti d’un fonctionnement de CHU en réseau. 

Il est administré par Philippe El Saïr, directeur général du CHU de Nantes. 

Plus d’information : http://www.chu-HUGO.fr/fr 


Le Health Data Hub 

Le Health Data Hub (HDH) ou « plateforme des données de santé » a été créé par la Loi du 24 juillet 2019 relative à l’organisation et la transformation du système de santé. Son objectif est de permettre aux porteurs de projets habilités d’accéder à des données non nominatives via une plateforme technologique sécurisée à l’état de l’art. Les données pourront y être croisées et analysées dans le respect du droit des citoyens pour améliorer la qualité des soins et l’accompagnement des patients. 

Cette structure est un groupement d’intérêt public (GIP) qui associe 56 parties prenantes, en grande majorité issues de la puissance publique. Elle met en oeuvre en partenariat avec la CNAM les grandes orientations stratégiques relatives au Système National des Données de Santé (SNDS) fixées par l’Etat et notamment le ministère des Solidarités et de la Santé. Son financement est majoritairement public. 

Plus d’information : https://www.health-data-hub.fr/  

data, health, gcs, HDS, données de santé, chu, national, médecine, chu de nantes, cancérologie