Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Une boîte à outils pour les SI en pharmacie hospitalière

DSIH, MARDI 30 MARS 2021 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Mi-mars, l’Anap a publié Systèmes d’information en pharmacie : boîte à outils des établissements de santé présentant les spécificités d’un SI en pharmacie avec les exigences réglementaires, organisationnelles et techniques qui en découlent afin de comprendre les processus métiers, le rôle des intervenants de même que les besoins et les outils permettant de faciliter les échanges des données pharmaceutiques.

Les pharmacies à usage intérieur (PUI) sont garantes de la qualité et de la sécurité du circuit du médicament et de celui des dispositifs médicaux stériles (DMS) dans les structures de soins au travers tant de leurs missions de gestion, d’approvisionnement et de vérification des dispositifs de sécurité que de préparation, de contrôle, de détention, d’évaluation et de dispensation des médicaments, dispositifs médicaux stériles, produits et objets relevant du monopole pharmaceutique.
Ces dernières années, le contexte réglementaire a ouvert le champ d’action des PUI aux établissements d’un même GHT et/ou en intégrant le circuit ville-hôpital-ville.

C’est pourquoi l’Anap a édité un guide à destination des équipes pharmaceutiques des établissements de santé et des DSI pour une meilleure compréhension des spécificités et des exigences réglementaires, organisationnelles et techniques liées au système d’information des PUI des structures et de soins, au regard de l’ensemble des missions du pharmacien en établissement et de la réorganisation territoriale des activités, notamment dans le cadre des GHT. L’autre objectif du guide est de faciliter l’accès aux documents et aux productions existants selon des besoins identifiés.

Les données pharmaceutiques transitent par plusieurs outils socles, en particulier le dossier pharmaceutique (DP) et le dossier médical partagé (DMP). Elles doivent être accessibles à toutes les étapes du parcours, au-delà de l’établissement lui-même, ce qui suppose un fort enjeu d’interconnexion. Ainsi, le SI de la pharmacie regroupe des outils spécifiques à la pharmacie, et d’autres partagés (dossier patient informatisé, dossier de soins, gestion RH, gestion économique et financière).

Le guide dessine par là même l’écosystème complexe qui gravite autour des données pharmaceutiques. Ces dernières permettent de coordonner le circuit du médicament et des dispositifs médicaux, tout en assurant les tâches logistiques et de pilotage de la pharmacie, intrinsèques à la mission du pharmacien dans l’approvisionnement des services en produits de santé, et la communication avec les autres établissements, dans le cadre de la mutualisation des services, ainsi qu’avec les professionnels de ville, à travers des outils socles de partage (MSS, DMP, DP…). D’après le document, l’urbanisation du système d’information de la pharmacie et l’interopérabilité avec son environnement nécessitent :

  • Une vision claire du cadre juridique et réglementaire afférent ;
  • Une compréhension fine des processus métiers, du rôle des différents intervenants et des besoins fonctionnels correspondants ;
  • Une compréhension des standards et des principes d’urbanisation utilisables pour construire le système d’information de la pharmacie.

Le guide de l’Anap présente ainsi ces grands circuits des produits pharmaceutiques en replaçant les SI de pharmacie à usage interne dans leur environnement.

pharmacie, pui, dispositifs médicaux, médicament, dmp, pharmaceutique, circuit du médicament, sécurité