Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

La France se positionne pour la Silver Economy

DSIH, LUNDI 29 AVRIL 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L'industrie de la prise en soins de la personne âgée dépendante se place comme un des secteurs les plus prometteurs en termes de croissance. L’État a décidé de positionner la France dans ce que l'on appelle la Silver Economy à travers un plan d'actions qu'elle a récemment présenté.

 

 

silvereconomyLa Silver Economy se présente comme une filière industrielle et économique tournée vers les besoins, qui ne cesseront désormais de se développer, de prise en charge de la santé des personnes âgées. Les ministères du redressement productif, ainsi que des affaires sociales et de la santé ont édité, ce 24 avril 2013, un document qui rend compte de l'engagement de l’État dans ce secteur en expansion. Ils ont créé un collectif, sous la forme de groupes de travail, afin que la France se positionne dans la Silver Economy qui met en présence la domotique, la e-autonomie, la robotique et les technologies en faveur de l'autonomie, la téléassistance, etc.

 

Un plan d'actions  urgentes, puis de long terme

Ainsi, un plan d'action, élaboré en quatre chapitres, a été décidé. Le premier axe vise à définir une stratégie nationale économique et opérationnelle. Il s'agit ensuite, pour le deuxième axe, de décliner cette stratégie sous la forme de schémas régionaux silver-économiques, déclinés en une phase « quick wins » et une seconde à moyen et long terme. Dans ce contexte régional, le document propose d'identifier trois régions pilotes afin de définir notamment des indicateurs de performance. Enfin, le quatrième axe prévoit de lancer une première offre de service labellisé « Silver Economy » et de mettre en œuvre des actions plus structurantes et complexe pour le moyen et le long terme.

 

Les technologies de l'information au cœur du système

Le groupe de travail consacré à l'organisation du projet a fait quelques recommandations d'ordre technique. Il a été ainsi décidé de mettre en place un support technologique partagé, sous la forme d'une plateforme technique et domotique et d'un système d'information (SI) sécurisé. La gouvernance des SI a aussi été évoquée, elle suppose la définition et la promotion de bonnes pratiques métier et SI, la maîtrise d'ouvrage et l'accompagnement des projets.