Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Le CHU de la Réunion vient d’élaborer son nouveau schéma directeur informatique pour la période 2014 – 2017 en utilisant le référentiel Cobit5

DSIH, LUNDI 07 OCTOBRE 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le CHU de la Réunion vient d’élaborer, avec l’aide du cabinet P’REFERENCE Consulting, un schéma directeur informatique ambitieux et innovant qui doit soutenir le projet d’établissement et le CPOM signé en 2012.

 ghsr-saint-pierre

Dernier né des CHU français, le CHU de la Réunion est le fruit de la fusion en 2011 de l’hôpital Félix-Guyon situé à Saint Denis au nord de l’île et du Groupe Hospitalier Sud Réunion (GHSR) situé à Saint Pierre au sud de l’île. L’établissement, qui se classe en 15ème position des CHU français en termes d’activité, a une capacité d’environ 1.800 lits pour un effectif de 6.000 personnes ce qui en fait le 1er employeur de la Réunion. Le CHU s’est donné comme missions principales de structurer de véritables filières de prise en charge, comportant l’ensemble de la gamme des activités de proximité, de référence et de recours, de garantir aux réunionnais la possibilité d’être soignés sur place, y compris pour des soins de haute technicité, en évitant des évacuations sanitaires vers la métropole, mais aussi de développer le rayonnement de La Réunion dans l’océan indien dans le domaine sanitaire, en intensifiant les coopérations avec les pays voisins.

 

Ce contexte constitue évidemment des enjeux forts pour le système d’information et la DSIO et a rendu nécessaire l’élaboration d’un nouveau schéma directeur SI. Démarré en avril 2013, la démarche inspirée de celles qu’on peut trouver dans d’autres industries, a d’abord consisté à réaliser un diagnostic exhaustif du parc applicatif, des infrastructures, et de l’organisation de la DSIO. Cette phase a été l’occasion de faire réaliser par les consultants en charge de la mission, un audit de la maturité des processus informatiques du CHU selon le nouveau référentiel international Cobit5, dont l’usage est désormais recommandé par la Direction Générale de l’Organisation des Soins (DGOS). Cet audit a permis de mettre clairement en évidence les marges de progrès existantes sur les processus clés de la DSIO. Une quinzaine d’ateliers de travail ont ensuite été menés avec des représentants des pôles et des directions pour recenser les différents besoins métiers et aboutir à 170 fiches besoins. Puis les besoins ont été priorisés et regroupés en projets avec le concours des médecins DIM et 3 scénarios cibles ont été élaborés correspondant à différentes ambitions et différents niveaux d’investissements. Enfin début juillet 2013, le CHU a choisi la cible définitive de son schéma directeur avant de procéder à la planification fine des projets inscrits dans la cible.   

 

Alors que le précédent schéma directeur informatique avait mis l’accent sur la convergence des systèmes d’information issus des établissements du nord et du sud le nouveau schéma directeur, doté d’un budget de près de 23 M€, s’articule autour de trois orientations fortes. Première orientation : amener le système d’information hospitalier (SIH) du CHU à l’état de l’Art. Cela passe par l’informatisation d’un certain nombre d’activités non informatisées à l’heure actuelle (les blocs, l’anesthésie, la stérilisation, la réanimation, le dossier de soins, etc.) ou équipés de systèmes obsolètes (les laboratoires) et la mise en œuvre de projets innovants tels la télémédecine, l’informatisation du centre de simulation ou l’ouverture du SIH sur la ville. La seconde orientation vise à déployer une nouvelle infrastructure réseau nettement plus performante, orientée services, capable de soutenir l’évolution des besoins métiers mais aussi plus sécurisée, notamment dans la perspective de l’ouverture vers l’extérieur.

 

Enfin pour réussir ces projets, et mieux répondre aux attentes des utilisateurs, le schéma directeur prévoit une réorganisation complète de la DSIO, autour de 4 pôles : le Pilotage, les Etudes, le Support aux utilisateurs, les Opérations. La nouvelle organisation s’inspire des meilleures pratiques en la matière qu’on peut trouver actuellement dans les grandes entreprises françaises ou étrangères. Cette réorganisation s’accompagne d’une professionnalisation des équipes et des processus informatiques considérés comme clés pour les années à venir.

 

Au vu des résultats obtenus, Dominique Talandier, le DSIO du CHU, confirme aujourd’hui l’intérêt de mener, dans les établissements de santé, des démarches schéma directeur s’inspirant des celles utilisées dans d’autres industries souvent plus matures en termes de systèmes d’information. Cela vaut également pour les outils tels les référentiels de type Cobit5 et autres, et des modèles d’organisation des DSI qui ont fait leurs preuves ailleurs.

 

A propose de P’REFERENCE consulting

P’REFERENCE consulting est un GIE de 4 cabinets en organisation et système d’information.
MLA, qui est un des membres du GIE, a réalisé de nombreuses missions dans le secteur de la santé, notamment autour de l’organisation des blocs, de projets d’informatisation et de schéma directeurs informatiques.

 

Contacts Presse

CHU de la Réunion - Dominique Talandier

dominique.talandier@chu-reunion.fr

Tel : 02 62 90 50 94

chu, schéma directeur, cpom, dsio, informatisation, hospitalier, blocs, sih, bloc