Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Territoires >

Plaidoyer pour une transformation radicale du système de santé

DSIH l D.L., LUNDI 18 AOûT 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Frédéric Bizard développe dans son 3e ouvrage quelques pistes inédites de réformes : une lecture incontournable, avant de suivre dès cet automne la préparation de la prochaine loi de santé.

Economiste de la santé, enseignant (Sciences Po Paris, CNAM), Frédéric Bizard est un expert reconnu du secteur de la santé. Ses tribunes dans la presse économique ne laissent pas indifférent. Ses ouvrages non plus (1). Plus qu’un livre, son troisième opus, « Refonder le système de santé français », accessible en ligne (2), se présente comme un programme, structuré en « 40 propositions pour réformer. » Frédéric Bizard prend soin de préciser en préambule que les pistes qu’il avance ne se limitent pas à sa propre vision, car il a auditionné une cinquantaine de personnalités de tous horizons et s’est alimenté des travaux réalisées ces 15 dernières années par des experts de tous bords pour produire ce manifeste.

Sa motivation s’éclaire à la lecture de la citation qu’il a choisi de faire figurer en couverture : « la meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de le créer ». Il souhaite ni plus ni moins que la transformation soit radicale, tant les évolutions de l’environnement du système de santé le sont elles aussi. En toile de fond de l’ensemble de l’ouvrage, on retrouve l’un des leitmotiv de l’auteur qui estime qu’il faut redonner la main aux acteurs. Il insiste : « l’étatisation n’est pas inéluctable ». En revanche, trois valeurs restent fondamentales : solidarité, liberté, responsabilité. Ainsi propose-t-il, par exemple, que le choix des formes groupées d’exercice soit arrêté par les professionnels eux-mêmes, selon le projet médical qu’ils portent, et, de même, d’instaurer une autonomie de gestion des hôpitaux publics.

Une bonne part de ses préconisations, en matière de réformes d’organisation notamment, sont originales. On remarque cette proposition (n°12) qui consisterait à « céder les actifs publics du numérique santé à des opérateurs privés et organiser la gouvernance du secteur selon un mode de gestion déléguée de service public ». Modèle de gestion dont il souligne d’ailleurs que la France est pionnière dans d’autres secteurs. Sa proposition relative à la télémédecine et à la e-santé se présente de façon plus « classique » puisqu’elle appelle à en accélérer le développement. Elle suggère cependant que le financement de la télémédecine soit intégré dans l’objectif national des dépenses d’assurance maladie. On peut ne pas être d’accord avec lui à 100%, Frédéric Bizard a le mérite non seulement d’ouvrir mais d’élargir le débat. Une lecture incontournable, avant de suivre dès cet automne la préparation de la prochaine loi de santé !

(1) « Complémentaires santé: le scandale », Editions Dunod, 2013« Une ordonnance pour la France: 10 pistes de réforme pour une santé plus juste, plus efficace et plus économe », Editions Thierry Souccar, 2012. 

(2) http://www.wobook.com/WBLH8R34vc1P/Refonder-le-systeme-de-sante-francais.html 

télémédecine