Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Mieux gérer vos volumes de stockage avec la déduplication

DSIH, Delphine Guilgot, LUNDI 27 MARS 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Avec le développement du numérique, le volume des données stockées dans les établissements est en constante augmentation. Or, les espaces de stockage et leur maintenance constituent un coût non négligeable. En permettant de ne sauvegarder, et donc de ne stocker, qu’une seule fois les données, le système de la déduplication devient une solution efficiente pour gérer leur croissance.

dedupimages

D’ici peu, les clients de Beemo Technologie, premier éditeur français de solutions de sauvegarde HDS, bénéficieront justement d’une fonctionnalité nouvelle : la déduplication à la source qui optimisera encore la solution.

La déduplication permet d’identifier et d’éliminer les données redondantes. Techniquement, deux solutions sont envisageables : un fonctionnement à la cible ou à la source. La déduplication à la source réduit les besoins en bande passante et permet une analyse plus fine. Voilà pourquoi Beemo a fait ce choix en intégrant le système à son mode de sauvegarde. Désormais, lorsqu’un client Beemo modifiera un fichier, seul le bloc touché sera sauvegardé et non plus l’intégralité de celui-ci. En cas de besoin, il pourra toujours restaurer l’intégralité du fichier sans que le processus de restauration soit modifié. « Cela révolutionne la façon dont nos solutions de sauvegarde fonctionnent », s’enthousiasme Gabriel Biberian, directeur général de Beemo Technologie. « Et les avantages sont nombreux. Dans un premier temps, nos clients bénéficieront d’un gain d’espace disque considérable. Le même fichier pourra être sauvegardé avec une rétention élevée et occuper un espace réduit, en comparaison du volume qu’il occuperait sans la déduplication. Il en va de même pour la phase de compression et de chiffrement qui a été optimisée et intégrée directement au flux de sauvegarde », explique-t-il. La bande passante sera quant à elle beaucoup moins sollicitée, étant donné que le volume de données à externaliser sera moindre. Par exemple, la sauvegarde de petits fichiers devient 14 fois plus rapide, et la synchronisation Internet 10 fois plus courte. Résultat : des solutions de sauvegarde plus rapides, moins volumineuses et plus efficaces.

La solution est actuellement déployée en bêta chez certains clients de Beemo Technologie, avec des tests de performance et d’utilisation dans des environnements variés. « La prochaine phase sera une bêta ouverte qui sera ensuite suivie d’un déploiement sur tout le parc », précise M. Biberian. Patience, donc. Vous pourrez très bientôt en profiter !

numérique