Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Sécurité >

« Notre messagerie sécurisée est interopérable avec l’ensemble des solutions du marché »

DSIH, MARDI 29 JANVIER 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Editeur de messagerie sécurisée pour la santé depuis 10 ans, Enovacom sécurise les mails de nombreux établissements de santé. Interopérable avec tous les systèmes existants, CPSure Proxy est simple à utiliser et à administrer. Retour sur l’évolution de la solution avec Laurent Frigara, Directeur Général d’Enovacom Groupe.  

Pourquoi estimez-vous être les spécialistes de la messagerie sécurisée pour la santé ? 

Dès 2002, nous avons conçu les premières versions de nos solutions Antares et CPSure, qui sécurisent les échanges des professionnels de santé basées sur le système CPS. Ces solutions, conçues pour la santé et adaptées à ses usages, ont permis très tôt des échanges sécurisés entre l’hôpital et ses partenaires. Elles permettent par exemple l’émission de comptes rendus hospitaliers vers la Médecine de ville ou la réception de résultats d’analyses. En 2006, nous avons aussi lancé le premier webmail sécurisé Easycrypt.net, homologué par le GIP CPS.

Nos solutions sont utilisées par plusieurs centaines d’établissements de santé, parmi lesquels le CHU de Nantes, la Fondation Rothschild, le Centre Hospitalier Le Mans, ou encore le Centre Paul Strauss. Plusieurs milliers de médecins à travers huit plateformes régionales de télésanté et le service de santé des armées (ENRS) s’appuient sur Easycrypt.net pour leur service de messagerie sécurisée.

C’est pourquoi nous l’affirmons : Enovacom est le spécialiste de la messagerie médicale sécurisée.


Quels sont les avantages de CPSure Proxy ?

CPSure Proxy représente une solution de type PROXY unique et centralisée de sécurisation des emails. Elle ne modifie pas les habitudes des professionnels de santé. Elle est indépendante du serveur ainsi que des clients de messagerie. Ceux qui l’utilisent conservent leur outil de messagerie habituel, sans aucune tâche supplémentaire. Ce logiciel protège et sécurise mais sans se faire remarquer.

C’est également une solution simple à administrer. La DSI peut superviser et tracer les échanges sécurisés. Les règles de sécurisation sur les mails sortants ou entrants, sont paramétrables. Il n’y a pas de gestion complexe des certificats de confidentialité.
 Mais l’avantage majeur reste l’interopérabilité totale avec l’ensemble des solutions du marché. L’établissement peut échanger des données de patients avec tous les professionnels de santé, quel que soit leur équipement.

Et la direction de l’établissement, a-t-elle des avantages à opter pour cette solution ?

Bien sûr. CPSure Proxy permet de répondre aux obligations en matière de sécurité et confidentialité. Elle donne la possibilité d’étendre les échanges avec les autres établissements (CLCC, SSR, MR…) et de communiquer avec les professionnels de santé de ville. Enfin, cela réduit les coûts de façon significative : les envois par courrier papier de documents médicaux aux professionnels n’ont plus lieu d’être. Avoir une messagerie sécurisée est un facteur clé de réussite pour un établissement !

« Nous devrions assurer la mise à jour MSS sur notre parc clients sans surcoût de licence »

On parle déjà de votre nouvelle version MSS-compatible….

Nous travaillons effectivement sur cette nouvelle version en lien avec l’ASIP santé. A partir du 2ème semestre, nous devrions assurer la mise à jour sur notre parc client. Ceci sans surcoût de licence. CPSure Proxy, déjà déployée sur plusieurs centaines d’établissements de santé, sera ainsi interopérable avec la MSS, en tant que passerelle « proxy » d’établissement MSS-compatible. Pour assurer la transition, elle sera bien entendue toujours interopérable avec Apicrypt et les solutions de type S/mime.

 

La messagerie sécurisée, un facteur clé de réussite

La messagerie permet de fluidifier les échanges d’un établissement de santé. 
 Elle apporte une visibilité de l’établissement auprès des partenaires établissements et/ou médecins pour optimiser le recrutement des patients ; 
Elle améliore la coordination des soins et le service rendu aux professionnels de santé libéraux grâce à la transmission plus rapide des données sur les patients ;
♣ La nécessité de sécurisation des échanges et de la mise en place d’un cadre de confiance est renforcée par des contraintes réglementaires telles que le décret de confidentialité des données médicales du 15 mai 2007. Ce décret rend obligatoire l’utilisation de la CPS pour l’accès aux données médicales ;
Le risque pour les responsables de l’établissement, induit par le code pénal (articles 226-13 & 226-14), qui stipule que c’est « le volé » qui est responsable.

D’où la nécessité de proposer une solution interopérable avec l’ensemble des solutions existantes utilisées par les médecins de ville et les établissements de santé.

http://www.enovacom.fr/


interopérable, cpsure, cps, asip, enovacom, établissements de santé, médecins, confidentialité