Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

De l’hôpital forteresse à l’hôpital interface

DSIH, DL, MARDI 17 MARS 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Si Filippo Monteleone semble clouer l’hôpital d’aujourd’hui (hôpital compris au sens large, public-privé) au pilori, c’est pour mieux ouvrir les pistes de réflexion vers celui de demain.

Le directeur général délégué du groupe Générale de Santé (jusqu’à janvier dernier) nous propose en effet, dans un ouvrage intitulé « Patients, réveillez-vous ! » (1), de porter un regard original et « sans œillères idéologiques » sur les enjeux de la santé en France.

Il force donc le trait en décrivant une « sorte de tour d’ivoire, une forteresse désormais déconnectée des réalités de la société et des attentes du patient », qui a « outrepassé son objectif initial pour devenir une fin en soi et un monde clos ». Cela pour mieux argumenter ce qu’il appelle de ses vœux, c'est-à-dire les « hôpitaux interfaces, dont la vocation sera de faciliter la prise en charge globale du patient, en amont et en aval de sa maladie ».

Ces 230 pages ne manqueront pas d’intéresser tous les acteurs de la chaîne de soins. D’autant qu’elles se distinguent par une double originalité. La première tient au fait que l’auteur affirme sa conviction que la révolution se fera « par le bas, et non depuis la sphère technocratique ». D’où le titre de l’ouvrage… Bref, « ce sont les revendications des patients, leurs propositions, leur autonomie accrue et leur approche inédite de la santé qui inciteront le système à enfin se réformer en leur faveur ». Une hypothèse qui se répand actuellement, y compris chez les manageurs de santé, mais qui n’avait pas - jusque là – été posée noir sur blanc par l’un d’entre eux. Deuxième originalité : la place accordée aux technologies dans les évolutions à venir. Si Filippo Monteleone se garde bien de considérer la technologie comme une fin en soi, il ne manque pas d’insister sur toutes les possibilités désormais offertes aux établissements de soins et aux médecins.

Il nous livre donc un appel à être ambitieux, croire au progrès et faire le pari de l’innovation. C’est de nouveau dans l’air du temps, mais pas inutile à ressasser !

(1)  http://www.patientsreveillezvous.com/