Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

La plateforme e-Santé et IA du Grand-Est

DSIH, Damien Dubois, MARDI 22 SEPTEMBRE 2020 Soyez le premier à réagir1 réactions

Inesia, plateforme mutualisée d’accompagnement aux projets d’innovation en santé numérique, a été lancée en septembre par l’association PRIeSM, spécialisée en e-santé et en intelligence artificielle.

La Plateforme régionale d’innovation en e-santé mutualisée (PRIeSM), soutenue par plusieurs acteurs de l’écosystème de santé et de l’innovation du Grand-Est (MedTech, BioTech, DeepTech…), a lancé le 8 septembre Inesia, une plateforme mutualisée d’accompagnement aux projets d’innovation en santé numérique. L’objectif affiché est de « connecter les innovations en santé numérique et de faciliter l’interopérabilité entre les technologies d’avenir pour une démultiplication des usages ».

Rapprocher les acteurs

Dans une dynamique de rapprochement des acteurs de santé, Inesia propose une infrastructure de données, des services et un accompagnement ciblé pour tous les acteurs de l’e-santé : porteurs de projets en santé numérique et en innovation, professionnels de santé et médico-sociaux, industriels et éditeurs de solutions informatiques, établissements hospitaliers et de recherche, institutionnels et collectivités territoriales…

Inesia, pour « Innovation en e-santé et en intelligence artificielle », vise à accélérer le développement de projets d’innovation en santé numérique par trois leviers :

  • la mutualisation des technologies les plus sécurisées et innovantes ;
  • l’appui d’experts pour le développement de solutions numériques ;
  • l’accompagnement de projets qualifiés ou labellisés permettant aux porteurs de consacrer leurs ressources à leur cœur de projet.

Pour Gaston Steiner, président de PRIeSM, « Inesia répond à un enjeu majeur de compétitivité et d’agilité en matière de santé et de bien-être. Centrée sur une infrastructure de données neutre, indépendante et souveraine, la plateforme accélère des projets pilotes en e-santé et en intelligence artificielle. Nous nous voulons facilitateurs et catalyseurs dans une démarche éthique associant partage et coconstruction, au bénéfice de l’amélioration du bien-être et de la santé des citoyens ».

Les nouveaux usages de l’IA en santé

Inesia facilite le traitement de données anonymisées dans le cadre de recherches ou d’essais cliniques en lien avec les établissements de santé partenaires. Elle permet de valoriser l’usage de ces données dans des projets d’intelligence artificielle, notamment la mise au point de parcours utilisant des algorithmes préfigurant la médecine de demain : prédictive, préventive, personnalisée et participative.

Les projets accompagnés bénéficient d’un hébergement conforme à la réglementation en vigueur en matière de protection des données personnelles (RGPD, loi Informatique et Libertés modifiée, référentiels, certification HDS…). La plateforme propose des standards neutres et ouverts de données persistantes pour un partage sécurisé des données entre plusieurs applications avec le consentement du patient, dans le cadre de parcours complexes, tels les cas de comorbidité.

Une dynamique forte dans le Grand-Est

Inesia rassemble déjà une trentaine de projets engagés dans le programme Territoires de santé de demain (TSD) porté par l’Eurométropole de Strasbourg, dont RDS Diag de Rhythm Diagnostic Systems, E-nutriv, du Réseau APA, AKO@dom de Continuum+…

La plateforme est installée dans la capitale du Grand-Est, une région en pointe de la recherche et de l’innovation dans le numérique en santé, sur le campus européen des MedTech Nextmed. Elle est intégrée au Business Act Grand-Est dont l’ambition est de construire la Vallée européenne de l’IA. Inesia se base sur des standards internationaux pour développer la structure en Europe.

e santé, numérique, RGPD


1 réaction(s) à l'article La plateforme e-Santé et IA du Grand-Est

#2

Dans les Hauts de France, nous avons la plateforme PREDICE.


Message posté par benlelillois (Déconnecté) le mercredi 23 septembre 2020 à 11:33:56 en réponse au message n°#1 REPONDRE