Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Circuit du médicament >

Certification des Logiciels d’Aide à la Prescription hospitaliers : Computer Engineering et Vidal précurseurs

DSIH, LUNDI 30 JUIN 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Pionnière dans l’informatisation du circuit du médicament, la société Computer Engineering est également précurseur en matière de certification de LAP-H (Logiciels d’Aide à la Prescription hospitaliers).

Elle a en effet intégré, dans la version 5.4 de son application Pharma, les évolutions nécessaires pour répondre aux critères de certification de la Haute Autorité de Santé, en lien avec la base de données médicamenteuse VIDAL. Or cette certification devient obligatoire à compter du 1er janvier prochain, en vertu de la loi du 29 décembre 2011 (relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé). Elle doit garantir la conformité des logiciels à des exigences minimales en termes de sécurité, de conformité et d'efficience de la prescription. Elle a donc pour objectif de vérifier qu’ils contribuent à l’amélioration de la sécurité de la prescription médicamenteuse, facilitent le travail du prescripteur et diminuent le coût du traitement à qualité égale.

La procédure a été réalisée par l’organisme certificateur SGS ICS. Rappelons que le référentiel de certification exige que soient développées : - des fonctions permettant d’améliorer la qualité de la prescription : interactions médicamenteuses, contre-indications en fonction du profil du patient, allergies à certaines molécules, dépassements de posologie, prescription en dénomination commune internationale ;

- des fonctions destinées à faciliter le travail du médecin ; visualiser, par exemple, l’ensemble des traitements pris par un patient ;

- des fonctions participant à l’optimisation du coût, comme la mise à disposition du prix des spécialités, le tri en fonction du prix des différentes spécialités, l’estimation du coût de la prescription.

La délivrance du certificat implique que le LAP ait pu franchir sans échec chacune des séquences de tests.

Le travail d’intégration de la base de données Vidal dans le logiciel Pharma n’est qu’une première étape, puisque le logiciel peut fonctionner avec les 4 bases de données agréées HAS. Computer Engineering s’attelle maintenant à faire certifier Pharma avec chacune des 3 autres bases utilisables avec le logiciel, l’intégration de chacune d’entre elles dans l’application devant en effet répondre aux critères de la Haute Autorité de Santé.

La certification constitue bien sûr une reconnaissance de la qualité du logiciel d’aide à la prescription que l’éditeur a développé.

 

logiciels, computer engineering, médicament, lap, engineering, hospitaliers, circuit du médicament, vidal, has, logiciel, sécurité, pharma, haute autorité de santé