Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Territoires >

Lundi noir pour la Santé

DSIH, MERCREDI 25 JANVIER 2012 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Alors qu'était signé, lundi 23 janvier, entre plusieurs syndicats hospitaliers et le ministère de la Santé, un accord qui permettrait de récupérer les RTT accumulés ces dix dernières années (on parle de plusieurs centaines de millions d'euros), une délégation de la CGT était reçue par la directrice de l'ARS Lozère.CGT, FO, CFDT... Dans tous les établissements lozérois, qu'ils s'agisse du secteur de la Santé ou du médico-social, les grandes organisations syndicales ont dressé, depuis plusieurs semaines, un large front pour dénoncer la dégradation des conditions de travail.

On sait que les dispositifs de la loi HSPT et que la T2A sont ressentis pour beaucoup comme l'aboutissement d'une logique gestionnaire du service public de la santé.Hôpitaux-entreprises, rentabilité, pénibilité croissante, manque de reconnaissance du travail accompli... Autant de graines amères qui, à la faveur d'une période pré-électorale qui s'annonce très chaude, ne demandent qu'à germer.
Au centre hospitalier de Marvejols, la grève entamée le 5 janvier s'est poursuivie malgré une rencontre avec des représentants du conseil général de la Lozère ainsi qu'avec les directions de l'hôpital et de la clinique. Objet des revendications : la création de postes supplémentaires à la maison de retraite. Réponse de l'ARS : consolider les 3 000 places d'hébergement existantes.
Au CHRU de Lille, des syndicalistes n'hésitent pas à dénoncer un «syndrome France télécom», alors qu'on apprenait, ce même lundi 23 janvier, un quatrième suicide au sein du personnel du CHR, celui d'un employé de l'hôpital gériatrique Les Bâteliers dépendant du CHR.

ars, chr, clinique, t2a, hopital, dsih, hospitaliers