Vous êtes dans : Accueil > Tribunes libres >

Le monde de l’imagerie médicale et celui de la gestion de contenu se rejoignent enfin !

Brian Anderson, Chief Technology Officer, Lexmark, MERCREDI 26 AOûT 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Il y a 30 ans, les images médicales commençaient à devenir digitales et la gestion de documents pour l’entreprise commençait également à se numériser. C’est aussi à cette époque que la gestion de contenu pour le secteur de la santé (HCM – Healthcare Content Management) a commencé à émerger.

Et même après plusieurs programmes, lancés par les différents gouvernements depuis une dizaine d’année et appelant à la modernisation des systèmes d’information de l’hôpital, force est de constater que l’informatique de santé souffre encore de problèmes chroniques souvent liés à des contraintes budgétaires réelles et une problématique de gestion du changement.

De plus, l’évolution dans des directions opposées de technologies comme l’imagerie médicale et la gestion électronique de document n’a pas aidé à la concrétisation de cette révolution numérique dans le secteur de la santé. Si la première tend à aller vers un monde de normes, de standards (DICOM, IHE), créant dans le même temps un monde de silos où l’information reste liée au département de l’hôpital dans lequel elle a été produite, l’utilisateur n’ayant ainsi accès à cette information que de façon limitée, et perdant la visibilité sur l’information, pourtant critique, qui réside hors de ces silos de données, la gestion de contenu quant à elle, est allée dans une direction complètement opposée. Vers un monde sans standards où l’on rêvait de résoudre les problèmes de chacun en termes de flux documentaire, de « workflow » et d’optimisation.

C’est aujourd’hui le moment où ces deux mondes se rejoignent pour faire entrer la gestion de contenu pour le secteur de la santé dans une nouvelle ère.

En effet, le traitement de la masse d’informations cliniques (big data analytics) a conduit à un monde de spécifications en termes d’archivage et de partage des données, donnant ainsi accès à toute l’information, de façon sécurisée, aux professionnels de la santé pour pouvoir retrouver et consulter les informations relatives aux patients.

La gestion de contenu quant à elle, a énormément évolué, en comprenant comment les personnes interagissent réellement ensemble et comment une organisation peut dégager de la valeur ajoutée à partir de ces informations.

Aujourd’hui, ce monde et celui de l’imagerie médicale se retrouvent enfin. Les bénéfices cumulés permettent de dégager un niveau de valeur ajoutée inédit en s’appuyant sur une combinaison de technologies.

Une telle association semblait évidente, mais a nécessité le développement d’une expertise complexe. Elle permet d’atteindre pour l’archivage et la gestion de l’information médicale un niveau de sophistication, de perfectionnement et de fiabilité inégalée jusqu’à présent. Elle facilite la standardisation, l’accès et la maitrise à un monde de flux, composés de différents types de contenus allant de la vidéo à l’audio en passant par le document papier. Elle offre la possibilité de réellement valoriser les informations cliniques, qui peuvent maintenant être utilisées indépendamment du système qui les a générées, au service du patient et de tous les professionnels de santé.

En d’autres termes, les hôpitaux ont maintenant à portée de main le meilleur des deux mondes. Ils peuvent implémenter au sein de leur système d’information une plateforme complète d’archivage neutre, de gestion de contenu pour le domaine médical, avec pour objectif de faciliter l’accès à l’information et ainsi optimiser la prise en charge des patients. Une fusion de technologies qui les aidera à respecter les échéances du plan Hôpital numérique mais qui permettra surtout aux professionnels de la santé de se consacrer à leur mission de soin dans les meilleures conditions pour le bien être des patients.

https://www.youtube.com/watch?v=j-oFvPf50gI

Par Brian Anderson, Chief Technology Officer, Lexmark, Enterprise Software

dicom, healthcare, images médicales, cliniques, numérique