Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

En direct du Congrès de l’Apssis : C’est dans l’air (Communiqué)

DSIH, BB, LUNDI 04 AVRIL 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le 4e Congrès de lApssis sest ouvert le 4 avril par la table ronde « Cest dans lair » animée par Patrice Large, DSI du CH Eure-et-Seine.  

Des institutionnels ont échangé, le 4 avril 2016 en ouverture du Congrès Apssis du Mans, sur l’état de l’art en matière de sécurité des systèmes d’information de santé, chacun se renvoyant la balle selon sa spécialité.

Les remontées d’alertes de sécurité, les différentes portes d’entrée dans les établissements de santé, notamment via les systèmes biomédicaux, ou les dispositions relatives à la loi de modernisation de notre système de santé ont été les thèmes majeurs abordés. Jean-François Parguet, de l’Asip Santé, a rappelé pour l’occasion la mise en place d’un référentiel dédié, le PGSSIS. Il a notamment souligné que, bien souvent, les fournisseurs accèdent plus facilement au SIH d’une structure que les professionnels internes.

Les orateurs ont rappelé que le RSSI, au sein des établissements de santé, est devenu un gestionnaire de risques et que son rôle dépasse ainsi largement la sphère strictement informatique. Les hôpitaux sont, on le sait, très diversement équipés en matière de SIH. Et le projet Hôpital numérique tente, à coups de recommandations, d’uniformiser les prérequis. Mais la question du contrôle se pose dès lors que la mise en conformité des établissements n’a lieu que sur un mode déclaratif. La visite d’accréditation de la HAS devient désormais primordiale. 

Cette session d’ouverture s’est conclue par une démonstration de hacking d’un SIH particulièrement alarmante.

dsi, sih, établissements de santé, sécurité