Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Omnicell, Sécurité du circuit du médicament et gestion des stocks

DSIH, DD, MARDI 17 MAI 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le Centre hospitalier de Mayotte est le premier établissement de l’océan Indien à s’équiper en armoires à pharmacie sécurisées (APS) dans le cadre de son programme de sécurisation du circuit du médicament. Il a choisi les APS Omnicell.

Gabriel_BaresInterview de Gabriel Bares, directeur adjoint des Systèmes d’information et du Contrôle de gestion, Centre hospitalier de Mayotte.

Quels étaient les bénéfices attendus de cet investissement ?

Le besoin de sécurisation du circuit du médicament fait partie intégrante du projet global d’informatisation du Centre hospitalier de Mayotte. Avec 400 lits, nous sommes le seul établissement de soins de l’île, sur un territoire qui compte plus de 212 000 habitants. La Direction des systèmes d’information et son équipe ont donc travaillé main dans la main avec celle de la pharmacie centrale pour être au plus près des besoins des utilisateurs.

Nous avons choisi les armoires Omnicell pour leur capacité à répondre à la garantie de sécurité du circuit du médicament grâce à une identification par empreinte digitale. Les tiroirs matriciels avec diodes de guidage permettent par ailleurs de retrouver facilement les bons médicaments et limitent le risque d’erreur.

L’optimisation de la gestion des stocks constitue un deuxième atout. En visualisant les stocks en temps réel, la pharmacie centrale peut anticiper et réapprovisionner les produits qui atteignent un niveau faible pour éviter les ruptures de stock. Cette solution permet aussi une gestion optimale des dates de péremption.

Où en êtes-vous du déploiement

La première armoire à pharmacie nouvelle génération a été installée dans le service de réanimation en mars 2015. Cette armoire sécurisée et informatisée renferme tous les médicaments les plus couramment utilisés par le service. Elle comprend 300 références sur les 1 500 disponibles à la pharmacie centrale. Sur l’exercice 2016, cinq armoires supplémentaires seront installées en commençant par la pédiatrie, les urgences et la médecine générale. Progressivement, chaque service de soins du Centre hospitalier sera équipé.

Quel est votre bilan ?

Même si nous n’avons aujourd’hui qu’une année de recul, nous sommes très satisfaits des performances des armoires d’Omnicell et de l’accompagnement de la société qui a permis à nos équipes de s’approprier la solution très facilement ; d’autant qu’elle optimise la pratique quotidienne aussi bien des services de soins que de la pharmacie centrale.

Concernant le contrôle de gestion, l’optimisation de la gestion des stocks assure une rentabilité rapide. Si l’installation d’une première armoire revient environ à 80 k€, l’acquisition des suivantes s’effectue à moindre coût. Au bout d’un an, l’économie réalisée a été de 30 k€.

médicament, circuit du médicament, pharmacie, sécurité, hospitalier