Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Le Groupe Saint Sauveur fait face aux nouveaux risques, le GIGN et l’APSSIS en renfort ! (Communiqué)

Groupe Saint sauveur, VENDREDI 09 SEPTEMBRE 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Depuis quelques années, les secteurs sanitaires et médico-sociaux sont confrontés à des risques nouveaux avec des impacts forts sur la sécurité de la prise en charge.

Conscient d’être concerné par les risques de cybercriminalité et d’intrusion, le Groupe Saint Sauveur, association gestionnaire d’établissements en Alsace, a pris la décision d’adopter pour ses établissements la devise « Mieux vaut prévenir que guérir ».

Pour prévenir, il est nécessaire d’identifier la menace et la criticité de celle-ci. Dans un contexte de menace à un niveau élevé et face à la variabilité des modes d’actions qui pourraient être mis en œuvre dans le cadre d’une attaque d’envergure ou d’actes isolés, il a été fait le choix en appui des recommandations de bonnes pratiques éditées, de mettre en place une journée de sensibilisation aux professionnels encadrants.

En vue d’offrir une qualité d’information, le pôle Qualité-Gestion du Risque du Groupe Saint sauveur avec le soutien de ses partenaires a décidé de faire appel aux compétences de personnalités reconnues sur le territoire national pour apporter une expertise reposant sur un parcours professionnel riche.

Ainsi l’ex-commandant du GIGN, Fréderic GALLOIS, apprendra aux managers à maitriser à sa juste mesure, avec des outils faciles à appréhender, la survenue d’une attaque sur des sites accueillant du public. Cela sera un préalable à un plan d’action global mis en œuvre sur l’ensemble des établissements qui doivent pouvoir devenir lieux de refuge pour la population du territoire en cas de besoin.

La journée se poursuivra par une co-intervention mise en œuvre à travers le soutien du GCS Alsace e-santé sur le risque de survenue d’une Cyber-attaque. A l’heure du numérique, nombres de données de santé et financières sont traitées à travers l’outil informatique. Leur valeur est source de vulnérabilité et leur protection est l’affaire de tous à travers des gestes simples à pratiquer au quotidien. C’est tout l’objet de l’information apportée par Vincent TRELY, président de l’Association pour la Promotion de la Sécurité des Systèmes d'Information de Santé et par Renato BRASSELET Juriste au sein du GCS.

La construction de la journée du 20 Septembre 2016 sur le site du Pôle de Gérontologie Saint Damien à Mulhouse est innovante dans son ambition de rendre accessible au plus grand nombre le développement de nouveaux réflexes qui peuvent sauver des vies sans se mettre en danger et appréhender le risque numérique avec réalisme.

https://www.alsace-esante.fr/20-septembre-2016-le-groupe-saint-sauveur-fait-face-aux-nouveaux-risques-le-gign-et-lapssis-en

sécurité, numérique, gcs, esante